Élections 2023 : à Paris, quelques Congolais manifestent pour dénoncer les potentielles fraudes

Quelques Congolais de la diaspora, membres de la coalition Lamuka, ont fait un sit-in samedi 10 juillet, devant l’ambassade des USA à Paris pour dénoncer la politique étrangère des USA en RDC.

Calicot en main, ces Congolais dénoncent le soutien que les Etats-Unis d'Amérique apportent au Gouvernement de Kinshasa, "issu de la fraude électorale de 2018", mais aussi, la complicité de cette grande puissance dans les réformes électorales opérées jusqu'ici par l'assemblée nationale congolaise et promulguées par le président Félix Tshisekedi.

D'après eux, les USA cautionnent une nouvelle "fraude électorale" qui se prépare en République démocratique du Congo.

"Les USA soutiennent le régime Tshisekedi issu de la fraude électorale de décembre 2018.
Lamuka dénonce le soutien des USA à la fraude électorale en cours en RDC par Félix Tshisekedi, peut-on lire sur les calicots.

Il faut préciser que les réformes électorales opérées par l'assemblée nationale sont au cœur de la controverse en RDC. La répartition des postes au sein du bureau de la commission électorale nationale indépendante (CENI) déplaît Lamuka qui dénonce d'ailleurs une politisation de cette structure d'appui à la démocratie.

À plusieurs reprises, Lamuka appelle à un consensus autour des réformes à opérer avant la tenue des élections. Cet appel est aussi des plusieurs autres plateformes politiques, de la société civile, mais aussi des quelques mouvements citoyens.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *