Élections 2018, gestion de fonds alloué a la CENI : C.Nangaa attendu chez A. Minaku!

C’est dans le cadre du contrôle parlementaire conformément à l’article 100 de la constitution que les élus du peuple vont pouvoir auditionner l’équipe dirigeante de la Ceni au cours de cette dernière session. Le Rapporteur de l’Assemblée nationale, le député national Nono Berocan l’a dit après la conference des présidents tenue cette semaine.

En sa qualité de l’autorité budgétaire, l’Assemblée nationale tient à savoir à travers cet exercice, comment la centrale électorale a utilisé les fonds lui réservés dans le projet de loi de finances 2018.

Certes, certaines préoccupations des élus du peuple vont porter sur les contours liés au modalités de l’appel d’offre des machines à voter. Soupçonné de  surfacturation dans l’achat de cet outil, le numéro 1 de la CENI devra justifier le prix de 1.500$ versés pour une machine dont certains habitués du secteur estiment trop exorbitant.  

Vue la particularité de cette session, le bureau Minaku compte se concerter avec leurs collègues du Sénat pour lever une option sur la ligne de conduite pour un travail de qualité.

2 textes sont prioritaires, il s’agit du projet de loi de finances 2019 et le projet de loi de reddition des comptes pour l’exercice 2017.

José-Junior Owawa