Élection présidentielle au Niger : la course pour la succession de Mahamadou Issoufou lancée

Mahamadou Issoufou, le président du Niger. Ph. Tiers

Le Niger organise des élections générales ce 27 décembre 2020. Il s'agit des élections régionales , locales, présidentielles et législatives. Le président sortant Mahamadou Issoufou ne se représente pas après ses deux mandats. Ces élections sont les premières qui doivent consacrer une alternance démocratique dans le pays depuis l'indépendance.
Le processus démocratique a été perturbé par trois coups d'Etats en 1996, 1999 et 2010.
Une trentaine de candidats se présente à l'élection présidentielle de ce 27 décembre 2020. Cette pléthore de candidatures constitue une première dans le pays. En 2016, Il n'y avait que 15 candidats au dernier scrutin présidentiel.
Les principaux candidats à cette présidentielle sont:

1.Bazoum Mohamed qui est le dauphin du président sortant. Il brigue la magistrature suprême pour la première fois;

2.Mahamane Ousmane, le premier président élu démocratiquement au Niger en 1993. Aux élections de 2011 et 2016 il est arrivé en 4e position;

3.Seini Oumarou, ancien Premier ministre du défunt président Mamadou Tandja.
L'ancien putschiste Salou Djibo qui a dirigé le coup d'Etat de 2010 ayant renversé Mamadou Tandja, est aussi candidat. Il se présente sous les couleurs d'un nouveau parti : Paix Justice Progrès;

4.Albadé Abouba du Mouvement Patriotique pour la République. Il a été plusieurs fois ministres. Son parti est assez bien représenté à l'Assemblée nationale sortante avec 13 députés;

5.Ibrahim Yacouba, ancien ministre des affaires étrangères de Mahamadou Issoufou brigue aussi la magistrature suprême. Il a recueilli un peu moins de 5% de votes à l'élection présidentielle de 2016;

6.M. Abdallah Souleymane, du parti « Niger En Avant » (NIGERENA) ;

7.M. Abdoul Kadri Oumarou Alfa, du Groupement GAYYA ZABBE ;

  1. M. Amadou Boubacar Cissé, de l'Union pour la Démocratie et la République (UDR TABBAT) ;

9.Ibrahim Yacouba;

10.M. Amadou Issoufou Saïdou, Candidat Indépendant ;

11.M. Amadou Ousmane, du parti ADEN Karkara ;

12.M. Djibril Baré Maïnassara, de l'Union des Forces Populaires pour la Démocratie et le Progrès (UDFP SAWABA) ;

  1. M. Hamidou Mamadou Abdou, du Rassemblement National Africain (RANAA) ;

14.M. Hassane Barazé Moussa, de l'Alliance Nigérienne pour la Démocratie et le Progrès (ANDP-Zaman Lahiya);

15.M. Ibrahim Gado, du Conseil Républicain pour le Progrès et la Démocratie (CRPD-SULHU) ;

16.M. Idi Ango Ousmane, de l'Alliance pour la Démocratie et la République (ADR-Mahita) ;

17.M. Idrissa Issoufou, du Mouvement Citoyen pour le Développement (MCD, Jarumin Talakawa) ;

18.M. Intinicar Alhassane, du Parti Nigérien pour la Paix et le Développement (PNPD AKAL KASSA);

  1. M. Ismael Oumarou Idé, du FANN-Niger Kama Kanka;
  2. M. Kané Kadaouré Habibou, de Synergie des Démocrates pour la République (SDR-Sabuwa) ;
  3. M. Mahaman Hamissou Moumouni, du Parti pour la Justice et le Développement (PJD-Hakika);
  4. M. Mamadou Doulla Talata, de RSP A'Adili ;
  5. M. Mounkaila Issa, du Rassemblement Nigérien pour la Démocratie et la Paix (RNDP- Aneima Bani zoumbou) ;
  6. M. Moustapha Mamadou Moustapha, de PRPN Haskin Gari ;
  7. M. Nayoussa Nassirou, de CDPS Cigaban Kassa ;
  8. M. Omar Hamidou Tchiana, de l'Alliance des Mouvements pour l'Emergence du Niger (AMEN-AMIN);
  9. M. Oumarou Abdourahamane, de l'UNPP Incin Africa ;
  10. M. Oumarou Malam Alma, du Rassemblement pour la Paix et le Progrès (RPP-Farilla) ;
  11. M. Sagbo Adolphe, de PS Imani ;
  12. M. Souleymane Garba, de PNC Mulura.

Notons que l'insécurité et la bonne gouvernance sont parmi les défis qui attendent le futur président du Niger.

Bénédicte Matondo