Dossier RAM : Marie- Ange Mushobekwa appelle à des manifestations populaires

Marie-Ange Mushobekwa Ministre honoraire des droits humains. photo de tiers

La motion de défiance contre Augustin Kibassa, ministre des PT-NTIC, est rejetée après vote de la motion incidentielle de Jean-Pierre Kayembe.

Les députés nationaux du FCC, auteurs de cette motion, ont séché la plénière et annoncent une motion de censure contre le gouvernement Sama Lukonde et le bureau Mboso.

Pour Marie- Ange Mushobekwa, le bureau Mboso protège les intérêts partisans au détriment des intérêts de la population.

"Nous prenons nos concitoyens à témoin : Le bureau de l'Assemblée Nationale, dans le but de protéger des intérêts partisans, sacrifiant ainsi ceux du peuple congolais, vient de rejeter la motion de défiance contre le ministre des PTNTIC sur le dossier RAM. Ceci, en violation flagrante du règlement intérieur", dénonce-t- elle dans un poste sur Twitter, ce mercredi 13 octobre.

Elle appelle le peuple congolais à se prendre en charge en manifestant pacifiquement :

"Face aux tentatives multiples du bureau de l'Assemblée Nationale de museler l'opposition et d'imposer la pensée unique au sein de l'hémicycle, le peuple congolais n'a pas d'autre choix que d'exiger la suppression du RAM à travers les manifestations pacifiques à travers toute la RDC", dit- elle.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *