Dossier parc Kundelungu : les avocats de Joseph Kabila déboutés par la justice

Joseph Kabila/ Photo de tiers

L'audience d'ouverture du procès opposant la ferme Espoir de Joseph Kabila contre l'activiste des droits de l'homme Timothée Mbiya n'a duré que quelques minutes. Le tribunal s'est déclaré non saisi suite à certaines irrégularités dans la saisine.

La défense a soulevé des irrégularités notamment dans l'adresse du prévenu Timothée Mbuya. Le président Justicia a été signifié à l'adresse professionnelle où c'est le secrétaire a été notifié et non la personne incriminée dans son domicile.

La ferme Espoir accuse Me Timothée Mbuya d'imputation dommageables suite à un rapport où il accuse cette entreprise de l'ancien président Joseph Kabila Kabange d'avoir spolié une partie du Parc National de Kundelungu. Des allégations qui ne semblent pas effrayé le coordonnateur de Justicia ASBL

"On est prêt et le travail que nous avons fait, ce n'est pas un travail pour moi. C'est un travail pour la société, pour la communauté. Vous savez que la protection de l'environnement est un droit communautaire. C'est une obligation pour chacun de nous de lutter pour la promotion et la protection de l'environnement." a dit l'activiste

Et de poursuivre :

"Et dans cas d'espèce Justicia ASBL a mené des enquêtes et a découvert un certain nombre des choses et les a dénoncées dans son rapport. Et on ne peut pas nous imputer à nous personnellement le fait de réclamer que l'état congolais ou le parc national de Kundelungu soit rentré dans ses droits notamment en lui restituant les espaces qui ont été spoliés", a martelé Me Timothée Mbuya au sortir de l'audience.

Le tribunal a pour sa part renvoyé l'audience au 23 janvier prochain.La partie civile promet de revenir à la charge pour corriger les erreurs dans l'exploit.

Chris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *