Dossier Matata Ponyo : Vers un procès politique en RDC ?

Augustin Matata Ponyo, ancien premier ministre congolais. Ph. Tiers

Maître Laurent Onyemba, avocat de l’ancien premier ministre Augustin Matata Ponyo est revenu sur la levée des immunités de son client, une décision prise par le bureau du sénat.

D’après lui, la procédure n’a pas été respecté, car le procureur général près la Cour constitutionnelle avait demandé l’autorisation des poursuites et non la levée des immunités de son client Matata Ponyo.

Il dénonce un acharnement politique tendant à écarter Matata Ponyo de la course à la présidentielle de 2023. Toutefois, il promet saisir les instances internationales pour que son client soit rétabli dans ces droits au cas où la justice congolaise refuse de coopérer.

Le procureur a demandé au bureau l’autorisation des poursuites, mais le bureau lève et les immunités et autorise les poursuites. C’est un acte qui est attaquable en droit administratif. Et de ce point de vue nous irons au Conseil d’Etat en référé liberté pour demander absolument l’annulation pure et simple de cette décision. La procédure veut que même si vous êtes victime, même si vous êtes coupable, même si vous êtes dans ce que j’appelle un populisme pénal où il y a une procédure déclenchée uniquement pour des condamnés désignés, mais il faut respecter la procédure“, a déclaré Laurent Onyemba lors d’une interview accordée à nos confrères d’actualité.cd.

Il n’exclut pas la possibilité de saisir les instances internationales pour que le droit soit dit.

” On ne peut coopérer qu’avec la justice et non avec l’injustice, si au niveau interne la justice traîne à s’émanciper, il y a des juridictions à l’international que nous allons saisir pour démontrer là que la procédure n’a pas été respectée, mais plutôt un procès politique. Vous savez que les échéances électorales approchent, Matata des par sa gestion est un Congolais qui a fait la différence, jusqu’à preuve du contraire. Il y a des premiers ministres qui ont géré ici, dont les dossiers sont sur la table, quelle est l’urgence et la nécessité de tourner autour du dossier Matata uniquement ? Ce sont des officines politiques qui veulent écarter un candidat potentiel et cela est un délit de démocratie” conclut-il.

Il faut signaler que les immunités de Matata Ponyo ont été levées par le bureau du sénat constitué en majorité par les sénateurs membres de l’Union sacrée de la nation.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *