Dossier «faux diplôme» de Patrick Munyomo, Lumbulumbu saisit le Procureur général pour obtenir la levée de ses immunités

Le vice président de l'Assemblée provinciale du Nord-Kivu , honorable Jean Paul Lumbulumbu a saisi mardi le Procureur général près la cour de cassation pour obtenir la levée des huminites parlementaires de Monsieur Patrick Munyomo, elu député national sur les listes AFDC A dans la ville de Goma pour usage de faux.

Pour l'élu de Lubero, son collègue Patrick Munyomo s’est présenté comme candidat député national dans la ville de Goma aux dernières élections de décembre 2018, avec un «faux diplôme» prétendument obtenu à l’université protestante au Congo alors qu'il n'a jamais fréquenté cette université.

« Nous venons d’avoir la copie de ce diplôme là ; nous venons d’avoir le palmarès de l’UPC , Patrick n’a jamais étudié dans cette université»lance-t-il en soulignant que son collègue député national est un tricheur.

Attestation de reussite

«Ça veut dire que c’est un tricheur, un fausseur qui a multiplié des déclarations. Nous refusons qu’au niveau de l’Assemblée nationale qu’il y ait des tricheurs, des voleurs qui vont aller représenter la ville de Goma» insiste Lumbulumbu.

Par ailleurs il demande au procureur près la cour de cassation de lever ses immunités et de le traduire en justice pour faux et usage des faux. «On ne peut pas imaginer qu’un monsieur se fasse fabriquer un diplôme dans les officines à Kinshasa avec Photoshop qu’il présente à la CENI renchéri t-il.

Rappelons que le député National Patrick Munyomo est soupçonné d'avoir utiliser un faux diplôme pretendu obtenu à l'Université protestante au Congo UPC, dans son dossier pour le dépôt de sa candidature de député national à la commission électorale Nationale indépendante.

Rappelons qu'il ya quelques jours, la cour d'appel du Nord-Kivu a confirmé l'élection de Lumbulumbu comme vice président de l'organe délibérant, après avoir été traîner devant cette juridiction par le regroupement l’AFDC A, perdant de l'élection,visiblement conduit par le député Patrick Munyomo en première ligne de contestation, souhaitant l'annulation de élection de l'actuel vice président de l'Assemblée provinciale du Nord-Kivu.