Dossier AFDC-A : Qui dit vrai?

Quelques partisans de l'AFDC-A à Bukavu. Ph. Enet/ H. Bashige

L'affaire AFDC-A n'est pas encore bouclé  après un nouveau rebondissement  du  vice premier ministre et ministre de l'intérieur Gilbert Kankonde qui a reconnu la paternité du regroupement au sénateur Modeste Bahati Lukwebo au détriment de la branche dissidente  conduite par la ministre de l'emploi Néné Nkulu. 

Dans une correspondance, le vice-Premier ministre de l’Intérieur,a rappelé le contenu des copies lui réservées des lettres du secrétaire général aux Relations avec les partis politiques du 22 juillet 2019 et du 14 octobre 2019 en réponse à la requête de Modeste Bahati Lukwebo, président national «statutaire» du regroupement AFDC-A.

Pour sa part  le VPM Kankonde a appelé toutes les parties concernées par ce litige au respect des correspondances susmentionnées et, cela, conformément à la loi n°04/002 du 15 mars 2004, spécialement à son article 7 qui interdit le dédoublement des partis politiques en RDC.

A lire: Crise FCC-CACH :cette voie de sortie de l’AFDC-A de Bahati Lukwebo

« Bien plus, la loi sus-évoquée dans son esprit et sa lettre constitue le fondement du fonctionnement de tous les partis politiques dans notre pays et ne doit souffrir d’aucune obstruction dans son application », tranche Gilbert Kankonde.

Lireaussi:AFDC-A:Lacour constitutionnelle se déclare incompétente d’examiner les requêtes de pro -Bahati

AFDC-A: Néné Nkulu et Bahati Lukwebo, qui est dissident de l’autre ?

Affaire AFDC-A : coup de théâtre, Néné Nkulu à son tour traduit en justice Modeste Bahati Lukwebo

Patrick Félix Abely