Dossier 8 militants de la LUCHA à Beni : " Le réquisitoire du ministère public de 10 ans de prison est une honte", Jacques Issongo

Jacques Issongo ,membre de la Lucha photo

Les réactions ne cessent de tomber après le réquisitoire du ministère public qui a requis 10 ans de prison contre les 8 militants du mouvement lutte pour le changement (LUCHA), ce vendredi 15 janvier 2021.

Au sortir des audiences renvoyées, les avocats de la défense qui se sont confiés à election-net.com, ont estimé que le tribunal militaire de garnison de Beni-Butembo rejetera ce réquisitoire "vide".

Une autre réaction est celle de Jacques Issongo Mfutu, un militant de la LUCHA. Celui-ci s'inscrit à faux contre ce réquisitoire qui, selon lui, veut ternir l'image de la justice en République Démocratique du Congo.

"Le réquisitoire du ministère public de 10 ans contre les 8 de la LUCHA à Beni est une honte et une saloperie de la justice Congolaise. Comment comprendre qu’on libère les voleurs et délinquants qui pillent la république (grâce présidentielle)", s'exclame-t-il dans un message posté sur son compte Twitter.

Et de s'interroger: "Comment comprendre ce paradigme ?".

Il sied de noter que le tribunal militaire rendra son jugement le mercredi 20 janvier prochain pour ces 8 militants poursuivis "pour violence et insultes à l’encontre d’une sentinelle et le sabotage".

Dieubon Mughenze