Diplomatie : l’Ouganda offre la sécurité et infrastructures à la RDC en échange de minerais ?

L’ouganda s’est montré prêts à offrir à la République Démocratique du Congo une aide économique en infrastructures et «sécuritaire» si elle s’engageait dans une coopération Win-Win, révèle The Africa report.

Selon la même source, l’Ouganda retourne dans l’est de la RDC, non seulement pour pacifier la région, mais aussi pour investir dans le développement des infrastructures après qu’un accord intergouvernemental sur la mise en œuvre conjointe des infrastructures routières ait été signé jeudi 27 mai dernier.

Au cours du nouvel exercice exécutif qui débuté en juillet prochain, l’Ouganda commencera la construction de 223 km de routes bitumées dans l’est de la RDC, mais déploiera également des soldats ougandais dans la région, précise Africa report.

En outre, lors de la signature de l’accord jeudi dernier, le président Museveni avait précisé, que les deux parties se sont également engagées à la coopération transfrontière dans un large éventail de domaines, notamment ; défense et sécurité, connectivité électrique, commerce et investissement en vue de promouvoir la paix, la stabilité et la prospérité entre les deux pays.

Pour le gouvernement ougandais, la RDC est un vaste marché inexploité et qu’une meilleure infrastructure pourrait d’ailleurs ramener plusieurs opportunités.

Des minéraux de la RDC

L’Ouganda est l’un des principaux canaux d’exportation des minerais de la RDC, qu’ils soient commercialisés illégalement ou légalement, des rapports de l’ONU et d’autres organisations mettent l’Ouganda sur la sellette. En outre, de hauts responsables de l’armée ougandaise ont été accusés au cours de l’année écoulée d’avoir participé au pillage des ressources naturelles de la RDC.

Cependant, Museveni ne voit plus les choses de cette manière, l’Or étant désormais l’une des principales recettes d’exportation de l’Ouganda, selon les statistiques de la Banque d’Ouganda. Il représentait 44% des recettes d’exportation de l’Ouganda en 2020 ; mais il n’y a pas de sites d’exploitation en Ouganda où le pays extrait de l’or. Les exportations d’or ont soudainement augmenté après l’ouverture d’une raffinerie d’or de 20 millions de dollars, il y a de cela quatre ans.

Lors de son lancement, Museveni avait ordonné la suppression des taxes sur l’or, mais les taxes sont de retour. Le gouvernement a imposé une taxe de 200 $ sur chaque kilogramme d’or exporté en juillet 2020. Selon Africa Kiiza, analyste des négociations commerciales et des politiques au Southern and Eastern Africa Trade Information and Negotiations Institute (SEATINI), la taxe sur l’or devrait être affectée au développement des infrastructures en RDC. « Il est important que nous taxions les exportations d’or et les sociétés de raffinage de l’or », dit-il. Il est conscient que c’est une tâche ardue car « une grande partie du commerce de l’or n’est pas réglementée ».

Si l’Ouganda ne parvient pas à tirer pleinement parti du marché de la RDC après l’investissement, Kiiza prévient : « Ce seront les contribuables qui perdront ». Il fait également valoir que les rendements de cet investissement ne seront pas partagés à parts égales par les contribuables, mais par quelques entreprises exportatrices.

Avec the africa report

1xbet Code Promo ENET2021