Diplomatie : 1,6 milliards des États-Unis en renouvellement à leur stratégie de coopération au développement de la RDC

Mike Hammer, ambassadeur des États-Unis ce samedi 14 novembre à Kisangani. Ph. ENET, Pompon B.

Le Directeur de la mission de l'agence des États-Unis pour le développement international, Paul Sabatine et le vice-ministre congolais des affaires étrangères, Samy Adubango Awoto ont signé un accord relatif à la nouvelle stratégie de coopération pour le développement de la République démocratique du Congo.

D'après un communiqué de l'ambassade des États-Unis à Kinshasa, dont copie parvenue à election-net.com, cet accord est pour un montant d'un milliard six cents millions de dollars américains pour une période de 5 ans. Cet investissement rendu possible grâce à la générosité du peuple américain, réaffirme l'engagement des États-Unis d'aider les citoyens congolais non seulement à surmonter des crises, mais aussi à progresser, indique le communiqué.

Au cours de la signature, le directeur de la mission Paul Sabatine a souligné que ceci est un investissement en RDC pour faire progresser les formes et réaliser des objectifs communs, tels que promouvoir une éducation de base gratuite et inclusive.

Et aussi, "accroître l'accès aux soins de santé de qualité, éradiquer le conflit à l'Est de la RDC, introduire des nouvelles opportunités qui soutiennent la croissance économique ; et protéger l'énorme biodiversité de ce beau pays", a-t-il dit

Selon lui, Accomplir des progrès réels et durables est possible à travers le partenariat gouvernement à gouvernement et des alliances avec divers groupes de partenaires, notamment "les autres bailleurs, les ONGs, la Société civile et les acteurs du secteur privé, ainsi que les communautés elles-mêmes", a-t-il poursuivi.

Ce communiqué souligne cependant que dans le cadre de la nouvelle stratégie, l'USAID, continuera à programmer l'assistance humanitaire et au développement dans les provinces clé notamment : Sud-Kivu, Nord-Kivu, Haut-Uele, Tanganyika, Équateur, Maniema, Haut-Katanga, Ituri et le Kasaï ainsi que Kinshasa.

Jean-Paul Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *