Décès du juge Yanyi « l'UNC exige une autopsie d'un médecin légiste international et indépendant

les militants de l'UNC à GOMA

L'Union pour la nation congolaise (UNC), sort de son silence sur la série des décès qui, pour la plupart concernent le personnel de la Présidence de la RDC ,et le tout récent cas de mort soudaine ,celle du juge président du procès 100 jours.

soupçonné d'être à la base de plusieurs décès à la présidence et celui du jugé Raphael Yani, juge président du procès 100 jours opposant le Ministère Public aux prévenus Kamerhe, Jammal et consorts,

L'UNC dit soutenir son leader et qualifie ces agissements de la cybercriminalité.

Cependant, le parti de Kamerhe salue la mémoire personnes décédées et dit être consterné de cette situation.

Pendant ce temps l'UNC exige «… aussi faire la lumière sur ces ces morts inquiétantes à la présidence de la République et le décès inattendu du juge raphael Yanyi, condamne fermement cette campagne d’intoxication de l’opinion et dément toutes les accusations infondées, portées contre le parti et son président » on peut lire dans ce communiqué

Par ailleurs, l’UNC exige l’implication d’un médecin légiste indépendant et international pour autopsier le corps du jugé décédé dans les circonstances qui ne sont pas encore élucidées, jusqu'à ce jour.

L'allié du parti présidentiel appelle à la conscience des uns et des autres pour le respect des morts .

Prince Bagheni