Décès du juge instructeur de l'affaire 100 jours : la société civile de Sankuru exige des enquêtes

Le magistrat Raphaël Yani instructeur du dossier 100 jours ©photo capture d'écran

La société civile forces vives du Sankuru, s'est dite choquée d'apprendre avec douleur, le décès soudain du Magistrat Raphaël Yanyi, juge au Tribunal des Grandes Instances de Kinshasa Gombe, et président instituteur du procès Vital Kamerhe et consorts.

Cette structure citoyenne , dit être inconsolable de perdre de manière brutale un de digne fils de la communauté Sankuroise qui remplissait chaque jour avec gentillesse et sincérité sa tâche.

''Travailleur courageux, loyal et généreux, il était une fierté pour les Sankurois et apprécié par tous'' a indiqué
Me Benoît DANDJA, président de cette structure.

Face à la tragédie, la société civile exige des enquêtes sans complaisance. Et, cela pour déterminer les circonstances de sa mort.

Cependant, insiste la société civile les propos de menaces de mettre le feu enregistrés lors de la dernière audience publique présidée par le défunt dans le cadre de détournement des fonds alloués au programme de 100 jours devaient être pris en charge dans les démarches tendant à identifier les auteurs de ce crime et de déterminer les responsabilités.

Prince Bagheni