Décès de Gabriel Kyungu : le " Monstre sacré de la politique s'en est allé" (Moïse Katumbi)

Moïse Katumbi et Gabriel Kyungu Wa Kumwanza

Les mots qu'il a choisis sont autant symboliques et montrent la nature des relations existantes entre le Chairman du parti Ensemble pour la République et le Baba du Katanga (père du Katanga).

Les hommages continuent de fuser depuis la disparition d'Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza.Les deux personnes ont toujours entretenu de bonnes relations et parfois des relations en dents de scie, Moïse Katumbi Chapwe a rendu hommage à Antoine Kyungu Wa Kumwanza

Le Katanga a été l'élément moteur qui a cimenté la lutte des deux personnalités politiques les plus populaires de l'histoire récente du Grand Katanga.

« Le cœur vaillant de la sentinelle du Katanga s’est arrêté de battre. Baba Kyungu était un grand frère et un ami. Monstre sacré de la politique, nous conserverons de lui le souvenir de son franc-parler. Son départ nous laisse inconsolables. Mes condoléances à sa famille. RIP », a écrit Moise Katumbi.

Partis du mauvais pieds lors de la course pour l'élection de gouverneur du Katanga en 2006,Moïse Katumbi Chapwe et Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza avaient fini par se réconcilier pour former un vrai bloc contre l'hegemonie de Kinshasa en réclamant la rétrocession des 40% dus aux provinces. Leur couple a été considéré comme la vraie machine qui a fragilisé le pouvoir de Joseph Kabila (issu de la même province).

Après les élections de 2018, le chemin de deux hommes a semblé s'éloigner. AG Kyungu s'est rallié à Félix Tshisekedi qui venait de trahir l'accord de Genève signé avec toute l'opposition, y compris Moïse Katumbi.

Âgé de 83 ans, Gabriel Kyungu a été évacué en Angola pour des soins appropriés. C'est là qu'il va tirer sa révérence samedi dans la soirée. Quelques jours avant, c'est son fils, Marcel Kyungu Nsala, Président de la jeunesse de son parti, l'UNAFEC, qui mourrait à Lubumbashi.

Antoine-Gabriel Kyungu wa Kumwanza est mort samedi à l'âge de 83 ans à la suite d'une "maladie" en Angola, où il était hospitalisé. Le décès du Président de l'UNAFEC et responsable de l'assemblée provinciale du Haut-Katanga en même temps Président du conseil d'administration de la Société Nationale de chemin de Fer (SNCC) est à la base de plusieurs réactions au sein de la classe politique.

Cris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *