Culture/censure sur ''Nini tosali te, et Lettre à yha Tshitshi": enfin, la réaction du gouvernement

Quelques heures après l'interdiction de diffusion des chansons ''Nini tosali te'' du groupe MPR et ''Lettre à yha Tshitshi'' de Bob Elvis, le ministre de la communication et médias, porte parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya n'a pas tardé à réagir.

Sur son compte Twitter consulté par election-net.com ce mercredi 10 novembre 2021, celui-ci souligne que la décision portant censure de ces chansons précitées n’émane pas du Gouvernement de la République.

Il a par ailleurs indiqué que dans le Changement de narratif prôné par ce nouveau gouvernement, tout citoyen est libre d’exprimer son opinion sous réserve des dispositions légales.

En rappel, dans " Nini to sali te ", le groupe MPR dresse un bilan accablant : soixante et un an après l’indépendance, le pays peine à trouver sa voie. Famine, insécurité, chômage, manque d’issues et rêves brisés pour la jeunesse, peu importe les dirigeants, le système reste le même, voir se complexifie avec le temps.

Et dans "Lettre à yha Tshitshi", Bob Elvis entame un dialogue avec Etienne Tshisekedi, il lui raconte ce qu’est devenu son pays depuis sa disparition.

Prince Bagheni

1 thought on “Culture/censure sur ''Nini tosali te, et Lettre à yha Tshitshi": enfin, la réaction du gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *