Crise humanitaire à Goma: Chez Daniel Aselo, les notables du Grand Kivu proposent l'évacuation de la population vers Bukavu et non pas Sake

Le VPM Daniel Aselo (4è de gauche à droite) entouré des notables du Grand Kivu. Ph cellcom VPM de l'intérieur.

Le Vice-Premier Ministre, Ministre de l'Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, Maitre Daniel ASELO OKITO WA KOY s’est entretenu cet avant-midi dans son cabinet de travail avec « Synergie Urgence Goma », une structure qui regroupe une trentaine des leaders originaires des provinces du Nord et du Sud-Kivu.

Plusieurs questions urgentes ont été abordées au cours de cet échange. Ces questions sont d’ordre humanitaire, sécuritaire et environnemental.

A l’issue de l’audience qui a duré près d’une heure, Juvenal MUNUBO MUBI, député national élu de Walikale et porte-parole de cette délégation, affirme que « Synergie Urgence Goma » est venue auprès du numéro un de la sécurité nationale pour se rendre compte des efforts que fait le gouvernement congolais par rapport à la situation humanitaire qui prévaut actuellement à Goma, une situation causée par l’éruption volcanique de Nyiragongo.

« Synergie Urgence Goma » est une initiative qui regroupe plusieurs leaders, notamment les députés, les chefs coutumiers du Nord et du Sud-Kivu.

Les hôtes du patron de la territoriale ont fait savoir que leur structure reste préoccupée par la situation des populations qui se sont déplacées vers la cité de Sake.

Pour les leaders du Nord et Sud-Kivu, a indiqué le porte-parole de Synergie Urgence Goma, la cité de Sake n’offre pas toutes les garanties d’hébergement. Voilà pourquoi, ils souhaitent que les populations soient orientées vers la ville de Bukavu dans le Sud-Kivu ou autre coin qui réunirait les conditions nécessaires.

S'agissant des aspects sanitaires, ils évoquent les systèmes d’eau qui sont très importants pendant ce déplacement des populations. Cela permettrait d’éviter des maladies hydriques qui peuvent intervenir. Ils ont aussi attiré l'attention de Maître Daniel ASELO sur le contexte actuel de pandémie à Covid 19 qui peut se propager facilement pendant les mouvements des populations.

Autre point abordé, l'aspect sécuritaire. À les encroire, la sécurité des populations est un élément qui doit également être pris en compte. Aussi, ont-ils soutenu que les FARDC et la police assurent la sécurité de ces populations.

Enfin, "Synergie Urgence Goma" suggère qu’il y ait un comité de suivi mixte qui associerait le gouvernement et les leaders communautaires.

Les interlocuteurs du Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur se disent satisfaits à l'issue de cette audience, leurs préoccupations ayant trouvé du répondant.

Le numéro un de la sécurité nationale leur a promis de relayer ces messages auprès du premier ministre, chef du gouvernement.

« Nous allons rester en contact avec le gouvernement à travers le VMP Interieur pour voir dans quelle mesure faire le suivi ensemble et participer à cette réponse humanitaire du gouvernement pour nos populations », a souligné l'élu de Walikale.

Election-net.com/Cellcom VPM de l'intérieur