Crise FCC-CACH, la solution qui s'offre à Félix Tshisekedi.(Elly Kayembe)

Après avoir observé la situation politique congolaise,le Directeur exécutif de l’ONG Action pour la Justice, le Développement et le Droit de l’homme AJDDH pense qu’il se dégage que le pays est bloqué sans issue à cause des accords entre FCC-CACH et c’est la population qui en pâtit.

Et pour sortir de ce goulot d’étranglement, Elly Kayembe pense que la seule alternative c’est le retrait, car si et seulement si le Président de la République Félix Tshisekedi tient à travailler pour le bien-être du peuple congolais, il doit remanier le gouvernement en nommant un nouveau Premier Ministre et des ministres majoritairement du FCC. Mais un premier ministre et des ministres qui ne seront pas contrôlés par le FCC pour mettre cette plateforme politique devant un fait accompli.


Parce que parmi ceux du FCC il y en a des bons et capables de se délier de leur serment de loyauté à l’autorité morale et à leur famille politique.

Et dans ces conditions, deux alternatives qui conduisent à la résolution du problème:

  1. Soit le FCC facilite l’investiture de ce nouveau gouvernement et laisse travailler les ministres nommés de son camps mais qu’il ne contrôle pas pour éviter le bras de fer entre l’Assemblée et le nouveau gouvernement qui cristalliserait la thèse de la crise entre l’assemblée nationale et le gouvernement qui ouvrirait la brèche au Président pour dissoudre l’assemblée nationale,
  2. Soit le FCC obstrue le chemin à ce nouveau gouvernement pour défaut de maîtrise des ministres nommés de son camps en refusant d’investir ledit gouvernement et par conséquent, le Président profite de ce refus d’investiture comme crise entre l’assemblée nationale et le gouvernement, puisque cette crise persistante n’est pas définie, pour dissoudre l’assemblée nationale et libérer le pays du carcan du FCC.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani