Crimes en RDC: Vincent Karega rejette le plaidoyer de Denis Mukwege

Vincent Karega, ambassadeur rwandais en RDC. Ph. Tiers

Décidément, le Rwanda ne sera jamais reconnu coupable des crimes de guerre et crimes contre l'humanité pouvant être qualifiés d'actes de génocide qui ont été commis à l'est de la République Démocratique du Congo.

Vincent Karega, ambassadeur du Rwanda a rejeté fermement dimanche 6 septembre aux antennes de RFI la proposition de Denis Mukwege demandant aux chefs d’Etats africains de soutenir « l’établissement d’un tribunal pénal international »pour les crimes répertoriés en RDC, estimant que la démarche ou la structure était inexistante. 

« La structure n’existe pas, on ne le connaît pas, on ne sait pas de quoi elle traite, alors pourquoi nous expliquer par rapport à l’inexistant'', a déclaré Karega sur RFI.

Pour cet ambassadeur, la seule plateforme dans laquelle le Rwanda peut coopérer est le bilatéral, ''c’est le régional et les Nations unies, ce n’est pas tous les médias sociaux, les opinions d’un Prix Nobel ou d’une société civile avec lesquelles nous traitons''.

Par ailleurs, sur la question sur le rôle du Rwanda dans les crimes commis dans l’est de la RDC, Karega rappelle par ricochet, ''le Rwanda a déjà répondu, il y a longtemps, au Mapping Report, il y a dix ans. Si les Nations unies nous revenaient avec 1 000 autres questions, si elles valent la peine, le Rwanda répondra ou peut décider de ne pas [répondre] selon nos intérêts ou nos problèmes à nous. »

Suite à la sortie de Vincent Karega ce matin, Martin Fayulu n'a pas tardé à réagir aux propos de l'ambassadeur rwandais qu'il trouve outrageant ''Les propos de l'ambassadeur du Rwanda en RDC, sur RFI ce matin sont un défi lancé au peuple Congolais. Avec arrogance, M. Vincent Karega récidive du fait de la faiblesse des institutions illégitimes au pays. Sa place n'est pas en RDC,'' a-t-il tweeté.