CPI : Abandon des poursuites contre Simone Gbagbo

Laurent Gbagbo et Simone Gbagbo

La Cour pénale internationale a décidé de lever le mandat d'arrêt lancé contre l'ancienne première dame Ivoirienne, Simone Gbagbo, une décision prise le 19 juillet dernier, mais rendue public que dans la nuit de jeudi à vendredi 30 juillet 2021.

L'ex-Première dame était accusée depuis 2012 par la CPI de plusieurs chefs d'accusations de crimes contre l'humanité, à savoir des meurtres, des violences, des tortures et d'autres actes inhumain commis pendant la crise post-électorale de 2010 à 2011.

Simone Gbagbo n'a jamais été extradée à la Haye comme son époux Laurent Gbagbo. Elle a été jugée par la justice de son pays pour les mêmes chefs d'accusations que son mari. Elle était à cet effet, condamnée à 20 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l'État.

L'ancienne première dame sera amnistiée le 6 août 2018 par le président Ouattara afin de favoriser la réconciliation nationale. Avec la décision de la CPI de son acquittement, Simone Gbagbo recouvre toute sa liberté.

Patrick Ombale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *