COVID-19: Pourquoi de plus en plus de personnes vaccinées sont testées positives ?

Affiche de vaccination à Fungurume dans la province du Lualaba

Malgré une augmentation mondiale de taux des vaccinations, les cas de Covid-19 continuent d'augmenter. Quel est l'impact des vaccins sur les taux d'infection au Coronavirus ? Le président de la République Démocratique du Congo aurait-il raison de se méfier ?

En France, Aux Etats-Unis, En Israël, au Royaume Unis, ainsi qu'au Rwanda, on constate que de plus en plus de personnes vaccinées sont contaminées par le virus, selon la presse internationale.

C'est une donnée que les "antivax" partagent tout volontiers : nombre de personnes qui ont été totalement vaccinées contre le Covid-19 ont été contaminées par le virus. C'est le cas entre autres en Israël, où l’ancien directeur général du ministère de la Santé a affirmé que 40% des cas de Covid-19 qui ont été enregistrés dans le pays concernent des personnes qui ont complété leur schéma vaccinal. Même constat au Royaume-Uni, où selon Public Health England, 39% des patients de plus de 50 ans actuellement hospitalisés pour cause de Covid-19 sont vaccinés. 

La contamination au Covid-19 de personnes vaccinées est tout à fait normale, pour plusieurs raisons. On vous explique pourquoi :

Des vaccins qui ne sont pas à 100% efficaces

Les vaccins qui sont aujourd'hui administrés par les instances sanitaires ne permettent pas une sécurité totale face au Covid-19. Selon une étude britannique : Pfizer efficace à 95%, AstraZeneca à 70%. Si ces vaccins permettent également d'empêcher en partie la transmission du virus, celui-ci n'empêche pas de contracter le Covid-19. 

"Plus la couverture vaccinale va être importante, plus on aura de personnes qui seront infectées tout en ayant été vaccinées"selon le mathématicien Jean-Stéphane Dhersin, spécialiste des épidémies et cité par le journal Le Parisien. Le phénomène est observé dans les pays qui vaccinent le plus, entre autres, au Royaume-Uni et en Israël : s'il y a de plus en plus de personnes vaccinées, il y a également de plus en plus de personnes à la fois vaccinées et contaminées. 

Et en République Démocratique du Congo ?

À ce stade, Il s'agit là d'une donnée qui n'est pour l'heure pas communiquée par le ministère de la Santé. Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020 en RDC, le cumul des cas est de 48.970 cas confirmés, dont 48.969 et 1 cas probable. Au total, il y a eu 1.023 décès et 29.497 personnes guéries. Pour des personnes vaccinées l'on signale plus de 50,000.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *