Covid-19 : L’infection peut causer des dommages cognitifs durables (Étude)

Selon une étude, l’infection peut causer de graves séquelles, comme des dommages cognitifs durables.

Guérir (ou plutôt survivre) de la COVID-19 ne signifie pas pour autant être sorti d’affaires.

Pour arriver à ce constat, les scientifiques ont suivi 84 285 personnes qui s’étaient rétablies de l’infection.

Ils ont par ailleurs remarqué que celles qui avaient souffert des formes sévères de la maladie et avaient été traitées en service réanimation présentaient un déclin mental équivalent à une diminution de 8,5 points du QI. Ou à un vieillissement du cerveau de 10 ans !

Toutefois, les facultés cognitives ont également été altérées chez les patients qui n’ont pas eu de problèmes respiratoires, soit une baisse de 4 points du QI et un vieillissement du cerveau équivalent à 5 ans.

Le Dr. Adam Hampshire, de la faculté de médecine de l’Imperial College de Londres, qui a supervisé les travaux a déclaré : « Les résultats concordent avec le « brouillard cérébral » rapporté par de nombreuses personnes qui, même des mois après leur rétablissement, disent ne pas pouvoir se concentrer sur leur travail ou se concentrer comme avant ».

Les experts, qui voient en ces résultats « un appel de clairon », estiment que des recherches approfondies sont nécessaires pour mesure l’impact de la COVID-19 sur le cerveau.

Prince Bagheni