COVID-19: 12 cas positifs dans la sélection du Venezuela avant l'ouverture de la Copa America

Team venezuela, Ph. Tiers

Douze membres de la délégation vénézuélienne, dont au moins cinq joueurs et le capitaine Tomas Rincon, ont été testés positifs au COVID-19 avant leur match d'ouverture de la Copa America contre le Brésil ce dimanche soir.

"vendredi soir, le secrétariat à la santé du district fédéral a été informé par la Conmebol que 12 membres de l'équipe nationale de football vénézuélienne, dont des joueurs et des membres du comité technique, ont été testés positifs au Covid-19", a indiqué l'entité dans un communiqué transmis à l'AFP. "Tous sont asymptomatiques" et "isolés", est-il ajouté. 

Au moins sept autres membres de la délégation ont également été testés positifs, selon le média brésilien OGlobo, bien qu'on ne sache pas encore s'il s'agit de joueurs.

Les personnes touchées sont "asymptomatiques" et "isolées" dans des chambres individuelles, sous la surveillance de la Conmebol, la confédération sud-américaine de football, et du Secrétariat à la santé, ajoute l'autorité dans son communiqué. 

L'apparition de cas de coronavirus dans l'équipe vénézuélienne est le dernier coup dur pour une Copa America critiquée de toute part en raison de la situation sanitaire au Brésil, nouveau pays hôte de la compétition après le retrait de l'Argentine et de la Colombie. 

Le Brésil est le deuxième pays le plus endeuillé par la pandémie, après les États-Unis, avec 484 000 décès. 

Qui accueille la Copa ?

Le Brésil est intervenu pour accueillir le tournoi malgré ses propres difficultés dans la lutte contre le virus et les manifestations croissantes au pays, mais la Cour suprême du pays a décidé vendredi que la compétition pouvait avoir lieu .

Quelles sont les dernières nouvelles sur le Brésil contre le Venezuela ?

Le Venezuela attend un deuxième lot de résultats pour s'assurer qu'aucun faux positif ne s'est produit, mais il risque d'être gravement en sous-effectif lors du match d'ouverture du tournoi contre les hôtes, qui ont eux-mêmes connu une semaine mouvementée avec la menace de l'entraîneur Tite et des joueurs quittant le camp.

La fédération brésilienne a perdu des sponsors de longue date à cause d'un scandale de harcèlement sexuel qui fait l'objet d'une enquête, mais Tite est resté à son poste et les joueurs ont déclaré qu'ils se prépareraient pour le Venezuela.

Les joueurs peuvent-ils être remplacés ?

La Conmebol a modifié tardivement les règles en supprimant une limite sur les remplacements de l'équipe de 28 joueurs.

L'entraîneur vénézuélien Jose Peseiro peut désormais appeler cinq remplaçants.

NELLY E,