Tanganyika/Corruption : accusations et démentis fusent de l’assemblée provinciale

Les députés provinciaux de la province de Tanganyika©Gérard Makonga/Enet

Le député provincial Alexis Katempa a balayé d’un revers de main les allégations selon lesquelles les députés provinciaux ont reçu chacun 1000 dollars américains pour déstabiliser les institutions provinciales en adhérant à l’Union sacrée.

Eux quand ils instrumentalisent les jeunes ce n’est pas la corruption ? Quand ils donnent de l’argent aux associations socio-culturelles pour faire des déclarations, derrière ça il y a toujours des fonds”, a réagi mercredi Mr.Katempa de l’Union sacrée qui n’a pas, par ailleurs, sous-estimé ses collègues du Front commun pour le Congo (FCC).

D’après lui, il n’y a jamais eu corruption, et ce sont des choses à ne pas suivre.

L’Union sacrée a quel argent ? Le FCC leur donne aussi l’argent. Avant on disait que tous les députés provinciaux étaient dans la poche de l’exécutif, mais aujourd’hui ça change, ça devient l’Union sacrée. Il faut savoir qu’ils ont montré leur limite “, dit-il, soulignant que “le changement est irréversible“.

En réaction, le député provincial du FCC Dominique BOTAMWINYA, affirme que leurs collègues de l’Union sacrée ont été tous corrompus pour déstabiliser les institutions en province.

C’est inconcevable de voir les députés provinciaux percevoir l’argent pour déstabiliser les institutions provinciales, nous sommes dans quel pays? Les preuves sont là, les signatures également, il y a des députés qui ont eu 1000 dollars, 2000 et même certains ont perçu 5000 dollars. Les documents sont clairs, Il y a eu même les membres du gouvernement provincial qui ont été corrompus. Il y a eu des délégations de députés venus de Kinshasa pour donner l’argent aux députés. Il y a même un renfort qui viendra encore à Kalemie pour les mêmes causes. Aujourd’hui, c’est uniquement les députés provinciaux de l’Union sacrée qui ont touché à cet argent, ça, c’est une corruption, drôle d’histoire”, a avancé le député provincial du FCC, déplorant que les fils et filles du terroir viennent déstabiliser les institutions dans leur propre province. Mais ce qui est vrai, conclut-il, “la population nous regarde et elle va nous juger demain“.

Depuis ce mercredi 14 avril, des documents circulent dans les réseaux sociaux faisant état d’une corruption de certains députés provinciaux pour basculer vers l’Union sacrée de la nation.

Cependant, les députés provinciaux s’accusent mutuellement, ceux de l’Union sacrée parlent d’un montage et rejettent en bloc toutes les allégations concernant la corruption, mais par contre, ceux du FCC disent que les preuves se trouvant sur le document témoignent qu’il y a eu corruption.

Signalons que le lundi 12 avril les députés provinciaux de l’Union sacrée et ceux du FCC se sont bagarrés dans l’hémicycle de l’Assemblée provinciale et la plénière convoquée par le rapporteur de cet organe délibérant s’est terminée à queue de poisson.

La Rédaction