Coronavirus :Les États-Unis et l’Australie imposent une interdiction d’entrée aux voyageurs venant d’Inde

USA TSA, checkpoint...

Le variant indien inquiète ! Suivant l’exemple de plusieurs pays européens, les États-Unis et l’Australie ont décidé de restreindre le trafic de passagers en provenance d’Inde. Des centaines de milliers de nouveaux cas de coronavirus y sont désormais enregistrés quotidiennement et, chaque jour, des milliers de personnes y décèdent de la maladie.

Ce vendredi 30 avril, la Maison blanche a indiqué que des restrictions seront imposées aux voyageurs venant d’Inde, pays durement touché actuellement par la crise du Covid-19. Cette décision entrera en vigueur le 4 mai, soit mardi, a-t-elle ajouté. La plupart des étrangers ne pourront alors plus entrer aux États-Unis depuis l’Inde.

L’Australie a, elle, décidé d’interdire l’entrée sur son territoire à ses citoyens et résidents qui se sont rendus en Inde au cours des deux dernières semaines. Cette mesure sera effective à partir de lundi et ceux qui ne s’y conforment pas risquent une peine de prison en plus d’une amende.

D’autres pays ont imposé des restrictions aux voyageurs venant d’Inde. En France, ils sont soumis à un isolement obligatoire de dix jours à leur arrivée. La Belgique a décidé mardi de leur interdire l’entrée.