Copa : l'Argentine sur le toit continental 28 ans après !

Argentine, champion. Ph . Tiers

C'est la fin de la sécheresse pour Lionel Messi et la sélection Argentine 28 ans après leur dernier sacre.

l'Albiceleste s'est offert le Brésil en finale de la Copa America (1-0) la nuit de ce samedi 10 à dimanche 11 juillet au Maracana sur le sol Brésilien.

Au terme d'une rencontre amplement disputé hachée par des fautes, les Argentins sont venus à bout de leurs adversaires grâce à Angel Di Maria qui va réussir l'unique but de la partie à la 22ème minute de la première période.

L’ailier du PSG a profité d’une erreur grossière de la défense brésilienne mal positionnée pour reprendre un long ballon en profondeur loupé par Lodi pour aller défier seul le portier Ederson qu'il va battre d'une magnifique lobe (1-0).

Révoltés par ce but encaissé, les Brésiliens vont prendre le contrôle du match, se montrant très dangereux grâce à un Neymar du grand jour dans l'animation offensive qui va donner du fil à retordre aux argentins très résistants derrière.

Au retour des vestiaires, la pression du pays hôte va de plus en plus augmenter, jusqu'à obtenir l'égalisation à la 52ème minute par Richarlison malheureusement refusée suite à une position litigieuse.

Le même attaquant va d'une superbe frappe puissante buter au savoir faire du portier Argentin qui signe une parade magnifique avant que ce dernier rempart signe de nouveau une claquette magistrale sur une frappe masquée de Gabi.

La seleçao tentera le tout pour le tout avec plusieurs grosses actions mais la défense albiceleste n'affichera pas des fissures et sera aidée par la classe de son dernier rempart, le portier Martinez, impérial sur sa ligne.

Messi loupera la balle du match en manquant son geste à la 89 ème minute de la partie seul face à Ederson mais sans impact sur le score final.

1-0 l'Argentine s'impose et remporte son 15ème trophée de la Copa America 2021 égalant l'Uruguay au palmarès.

Larmes aux yeux, plein d'émotion, la Pulga chasse finalement les diables et la malédiction de l'échec en selection en remportant son tout premier titre majeur avec l'Albiceleste.

Très déterminé depuis le début de cette compétition, le capitaine Argentin sera plébiscité meilleur joueur et meilleur buteur de la compétition avec un total de 4 buts mais aussi meilleur passeur avec 5 passes décisives.

Des statistiques qui vont sans doute, lourdement pesés sur sa course pour la récompense individuelle de ballon d'or prévue dans les prochains jours.

Taz Mayimona Russell

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *