Cop26 : Fin de mission pour Félix Tshisekedi

COP26 : FIN DU SÉJOUR DU PRÉSIDENT FÉLIX TSHISEKEDI À GLASGOW, EN ECOSSE

Le Président de la République , Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a entamé sa journée de ce mercredi 3 novembre sur le site abritant la COP26 à Glascow, en Ecosse, par une visite de courtoisie qu’il a accordé à John Kerry, l'envoyé spécial du président Joe Biden pour le climat.

La RDC intéresse de plus en plus les Etats-Unis d’Amérique qui souhaitent l’accompagner dans ses efforts de préservation des forêts et de production d’énergie propre et renouvelable.

La rencontre entre les deux personnalités, en marge de la COP 26, a permis de développer succinctement cette problématique au nom de la survie de l’humanité à l’heure du réchauffement climatique.

Juste après cette rencontre, le Chef de l’Etat congolais a eu à visiter le stand de la République démocratique du Congo installé dans le hall du site abritant la COP26. Accompagné de la Vice-Premier Ministre en charge de l’environnement et du développement durable, Mme Eve Bazaïba, qui lui a servi de guide de circonstance, le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, a reçu les explications supplémentaires en rapport avec l’apport de la RDC dans la régulation et le maintien des émissions de gaz à effets de serre dans des proportions acceptables.

Par la suite, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a échangé avec son homologue de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, sur la problématique du bassin du Congo, deuxième poumon écologique mondial, réserve cruciale de biodiversité et premier puits de carbone grâce à ses tourbières récemment découvertes dans la Cuvette centrale. Les deux Chefs d’Etats ont également évoqué le Fonds bleu pour le Bassin du Congo qui constitue, à ce jour, un enjeu africain et planétaire.

Initié pour devenir un instrument financier de la Commission Climat du Bassin du Congo (CCBC), le fonds bleu est susceptible de valoriser le modèle de gouvernance dans le contexte africain et, surtout, identifier les opportunités de financement des actions climatiques tout en ouvrant des perspectives partenariales.

C'est sur ces entrefaites que le président de la République a bouclé son séjour à Glascow dans le cadre de la COP26 où sa participation aura, à coup sûr, fait avancer le débat sur le changement climatique.

election-net.com/Cellcom / Présidence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *