COP26: 500 millions de dollars seront payés à la RDC pour protéger ses forêts

Félix Tshisekedi, président de la RDC et Boris Johnson, premier ministre britannique. Ph. Tiers

La RDC a signé à nouveau un accord avec le fonds CAFI (Initiative pour la Forêt de l’Afrique centrale), ouvrant la voie à un financement de 500 millions de dollars pour la lutte contre la déforestation et la dégradation des zones forestières du pays. C’est la deuxième fois que le pays signe un accord de ce type avec le CAFI.

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le président de la République démocratique du Congo, et Boris Johnson, premier ministre britannique, ont signé le 2 novembre au nom du conseil d'administration du fonds CAFI (Central African Forest initiative, Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale) un engagement en vue d’une aide de près de 500 millions de dollara dans le cadre d’un contrat de 10 ans afin d’aider le gouvernement à réduire les émissions de gaz à effet de serre causés par la déforestation et la dégradation, et pour l’absorption de dioxyde de carbone par ses forêts tropicales, a fait savoir mardi la présidence de la République via son compte officiel tweeter.

C’est la deuxième fois que la RDC reçoit des fonds de ce type internationaux qui permettent de l’encourager à poursuivre ses efforts dans la lutte contre la déforestation. 

Lancé fin septembre 2015, avec le premier pays africain qui était la RDC, l'initiative CAFI vise à lutter contre la déforestation et la dégradation des zones forestière en Afrique centrale, qui abrite la deuxième plus grande forêt tropicale au monde avec plus de 240 millions d’hectares, dont 155 millions en RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *