Coopération: Kinshasa et Paris signent trois conventions pour un montant de 46M€

Les délégations congolaises et françaises après signature des trois conventions/ photo HVK

"La rencontre entre les présidents Tshisekedi et Macron en novembre 2019 a confirmé les priorités de notre partenariat pour accompagner la modernisation du pays, dans les domaines de l’éducation, mais aussi particulièrement de la santé et de l’environnement, comme
l’illustrent les conventions financières signées aujourd’hui », a déclaré François Pujolas, Ambassadeur de France en République Démocratique du Congo cité par le son service de presse consulté par election-net.com

Selon la même source, trois projets sont, en effet, mis en œuvre par l’Agence française de développement (AFD) en partenariat avec
des institutions et acteurs RD Congolais. Le chef de la mission diplomatique française en RDC a fait savoir lors de cette cérémonie solennelle que ces projets visent *"la protection et l’accompagnement de la population congolaise pour faire face aux risques sanitaires, économiques, écologiques. Par ailleurs, la crise sanitaire liée à la CoVid-19 et ses conséquences économiques et sociales ont conduit la France à adapter son engagement en RDC », poursuivit Pujolas d'après la même source.

Les deux délégations en réunion à Kinshasa

Pour ce faire, ce projet vise à renforcer le système de santé dans la ville de Kinshasa, pour 17 M€, l'hôpital de Kingasani et le centre de santé maternelle de Binza Météo.

"Pour mieux répondre à la crise sanitaire en cours, un appui spécifique est fourni à l’hôpital de Monkole, centre agréé CoVid-19, pour lui permettre d’acquérir les intrants et équipements nécessaires à la prise
en charge des malades", s'emploie à expliquer l'équipe de la presse de l'ambassade française à Kinshasa avant de poursuivre que "dans le même esprit, une convention de financement de 15 M€ est signée ce jour entre le ministre congolais des Finances, José Sele Yalaghuli, l’ambassadeur de France en RDC, François Pujolas, et le Directeur-adjoint de l’AFD en RDC, Gianni Sartena, en présence du Gouverneur de Kinshasa, Gentiny
Ngobila Mbaka, pour un projet d’assainissement dans les communes de Limete (quartiers Ndanu
et Salongo) et Masina (quartier Abattoir) visant notamment à protéger les habitants contre les
inondations et à améliorer le système de collecte et de gestion des déchets solides".

Faisant d'une pierre deux coups, François Pujolas a remis à la Croix rouge de la RDC 3 000 bandes dessinées de sensibilisation contre les épidémies.

Concernant le domaine de l'environnement et développement durable, les deux parties ont signé
"deux conventions de financement, pour un projet de gestion durable des forêts congolaises. C’est à ce titre et forte d’une expérience reconnue que l’Agence Française de Développement a été sélectionnée par le FONAREDD (Fonds national REDD+) de la RDC pour mettre en œuvre un financement de 12 MUSD attribués à la RDC par la Central African Forest Initiative (CAFI). Afin d’accroître la portée de ce projet, l’AFD a décidé d’abonder ce financement à hauteur de 4 M€. Il
s’agit, en partenariat avec le ministère congolais de l’Environnement et du Développement durable,
d’appuyer la RDC dans la formulation de sa politique forestière et la réforme de son cadre légal et
normatif, afin de créer les conditions d’une gestion plus responsable et durable des forêts congolaises.
Au total, après avoir rappelé l’engagement de la France dans l’appui à la riposte à la crise sanitaire en
cours, et en particulier la visite à Kinshasa et Goma dans le cadre du pont humanitaire européen avec
l’Afrique du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian les 8 et 9 juin dernier,
l’ambassadeur de France a considéré que « la signature de ces conventions vient apporter une nouvelle
illustration concrète de notre partenariat bilatéral et confirmer la perspective de long terme dans laquelle il s'inscrit", a rappelé notre source.

José-Junior Owawa