Contrats miniers : le FMI exige la transparence avant de poursuivre son aide en RDC

Félix Tshisekedi, président de la RDC et Kristalina Georgieva, DG du FMI. Ph. Tiers

Ecouter cette information

Le fonds monétaire international (FMI) a demandé mardi à la République Démocratique du Congo de la transparence dans ses contrats miniers qu’il juge nécessaires à l’octroi d’une nouvelle aide financière.

À l’issue d’un point de presse en ligne à Kinshasa, le représentant du FMI, Philippe Egoume a déclaré ‘’Nous avons un désaccord avec les autorités qui préfèrent publier les contrats récents mais pas les anciens. De notre point de vue, il faut publier tous les contrats’’

En outre, le FMI demande également à Kinshasa de remplir les 3 conditions exigées au pays dont “Un budget réaliste” pour 2021 et la “nomination d’un Conseil d’administration pour la Banque centrale’’avant d’espérer une aide de sa part.

A lire aussi:  RDC: "Les ressources naturelles que renferment le sous - Sol de la RDC ne constituent pas la seule clé pour la prospérité", (Guy Loando)

‘’un programme de “facilité élargie de crédit” commenceront quand le gouvernement congolais remplira ces trois conditions du FMI, a ajouté la même source.

Cependant, le gouvernement espère de nouveaux fonds de la part du FMI afin de stimuler l’économie congolaise qui s’est effondrée en raison du COVID-19 cette année. Félix Tshisekedi va-t-il céder aux caprices des institutions de Breton Woods?

Quant à la question sur le prochain programme d’aide avec la RDC, le FMI tient à prévenir ‘’qu’il est trop tôt pour dire quel pourrait être le montant à accorder à la RDC’’.

A lire aussi:  RDC : Julien Paluku promet de soutenir la jeunesse de Lualaba

Il a quant à lui, révélé que l’inflation au pays devrait s’établir à 20 % en 2020 avec la dépréciation du franc congolais à près de 2.000 pour Un dollars.

Il sied de noter que, cette institution a déjà décaissé 360 millions de dollars en décembre 2019 et 363 millions de dollars en avril face à la pandémie de Covid-19.

Nelly avec AFP