Congrès du CNDD-FDD, Pierre Nkurunziza rassemble le Pprd et l'UDPS à Bujumbura

«Débarquement» de Shadary: une fake-news, soutient-on au parti de Joseph Kabila. Les délégués du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) et de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) se sont retrouvés dimanche 26 janvier à Bujumbura, sur invitation du Président burundais, Pierre Nkurunziza.
Les représentants de deux partis phares de la coalition FCC-CACH participent au Congrès du Conseil National pour la Défense de la Démocratie (CNDD-FDD), la coalition au pouvoir au Burundi.

Cette visite intervient curieusement au moment où le torchon brûle dans la coalition FCC-CACH, qui préside aux destinées de la RDC depuis la passation pacifique du pouvoir entre le chef de l'Etat sortant, Joseph Kabila, et le Président en exercice, Félix-Antoine Tshisekedi.
Attendus dans la capitale burundaise, le Secrétaire permanent du PPRD, Emmanuel Ramazani Shadary, et le Secrétaire général de l'UDPS, Augustin Kabuya, n'ont pas fait le déplacement pour la capitale burundaise. Ils se sont plutôt fait représenter à cette messe politique. La délégation du PPRD a été conduite par Salomon Banamuhere et celle de l'UDPS par Jean-Jacques Elakano, conseiller du Chef de l'Etat congolais.

A l'issue du Congrès du CNDD-FDD, le général Evariste Ndayishimiye a été désigné candidat de cette formation politique à l'élection présidentielle de mai 2020.

«CAS SHADARY: UNE FAKE NEWS»

L'eau a suffisamment coulé le week-end sur le non déplacement du Secrétaire permanent du PPRD, l'ancien Vice-premier ministre en charge de l'intérieur, Emanuel Shadary et un autre haut cadre du PPRD, Marcellin Cisambo.
Selon des médias en ligne émettant depuis Kinshasa, ces deux proches du président honoraire, Joseph Kabila, ont été empêchés de voyager sur le vol régulier de Kenya Airways. Ils détiendraient des passeports diplomatiques non valides, assurent ces médias.

"Shadary se promène avec le passeport diplomatique du Vice-Premier ministre de l'Intérieur", a déclaré Augustin Kabuya devant une poignée de militants de l'UDPS, massés au siège du parti le samedi 26 janvier dernier, à Limete. Il affirme détenir ses informations de services spécialisés qui lui ont assuré que "la police de frontière a empêché Shadary de voyager, parce qu'il se promène encore avec le passeport diplomatique du Vice-premier ministre de l'intérieur".

REPLIQUE DU PPRD

Alertée, la cellule de communication du PPRD a aussitôt démenti cette rumeur qui circule sur les réseaux sociaux.

"Le déplacement raté de Ramazani Shadary et de Marcel Cisambo au Burundi est une fausse alerte", a du coup protesté la cellule de communication du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, à travers une mise au point remise à la presse. L’ex VPM en charge de l’Intérieur n’a pas été du tout débarqué de l’avion, car il n’avait pas effectué les formalités d’embarquement, rectifie l’un de ses collaborateurs.

"Des gens mal intentionnés ont sûrement propagé cette fausse information pour faire du buzz sur la toile, afin de saper l'image du dauphin de Joseph Kabila à la présidentielle du 30 décembre 2018", a rétorqué la cellule de communication du PPRD.

Les animateurs de cette cellule de communication mettent ainsi en garde des gestionnaires de "ce laboratoire malveillant", qu'ils qualifient "d'ennemis de la paix et de la cohésion nationale".

election-net.com/forumdesas.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *