Congohold Up : Joseph Kabila brise le silence

Joseph Kabila, président honoraire de la RDC. Photo de tiers

L'ancien Président de la République Démocratique du Congo Joseph Kabila Kabange est depuis ce vendredi 19 novembre au centre d'un nouveau scandale financier révélé par le média français Mediapart et la Plateforme des ONG pour la protection des lanceurs d'alerte en Afrique (PPLAAF), cités par le média britannique BBC.

Une enquête dénommée CongoHoldUp, qui s'est basé sur des milliers de documents (correspondances gouvernementales, contrats, archives bancaires) soulève des questions sur les bénéficiaires de l'argent envoyé, ainsi que les problèmes de partialité qui peuvent survenir en raison de la relation étroite entre les parties.

Réagissant dans un communiqué de presse par l'entremise de ses services de communication, le Sénateur à Vie Joseph Kabila parle des fausses accusations dont se servent ces médias et qui "ne sont fondées ni sur un audit crédible, ni sur une enquête fiable des sociétés internationales d'audit comme : DELOITTE AND TOUCH, KPMG, ERNST AND TOUCH, PRICE WATERHOUSE".

Ci-dessous, le communiqué de presse des services de communication de Joseph Kabila :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *