Congo Hold-up :le gouvernement met la pression sur le clan Kabila

Joseph Kabila avec un animal de son parc

Cinq jours après la publication de l'enquête Congo Hold-up, le gouvernement congolais a décidé de ne pas laisser passer les allégations des 19 ONGs et médias sans y voir clair.

La ministre de la Justice, Rose Mutombo a donné « injonction » au procureur général près la Cour de cassation « d’ouvrir une instruction judiciaire » sur les « révélations de détournements de fonds publics impliquant plusieurs sociétés congolaises et internationales » contenues dans les enquêtes de Congo Hold-up.

Déjà la veille, Patrick Muyaya Katembwe, ministre de la communication et porte-parole du gouvernement avait indiqué que l'exécutif ne veut plus évoluer en ignorant ces genres d'investigations en soulevant les avancées des services techniques du gouvernement en la matière

« Sur le dossier de BGFI BANK, je ne dévoilerai pas un secret pour vous dire que des faits ont été reconnus, il y a eu des discussions entre l'Inspection générale des finances, la Banque Centrale du Congo et la BGFI BANK, il y a un accord aujourd'hui la Banque s'est engagée à rembourser la somme de près de 43 millions USD qui ont été utilisées. Il y a un autre volet de l'affaire qui se trouve déjà au parquet général, le temps de la presse n'est pas le temps de la justice, ça, c'est ce qui se passe pour ce dossier », avait-il dit.

De son côté, l’Inspecteur Général des Finances, Jules Alingete, a déclaré ce mardi que « les révélations de Congo Hold-up sur la BGFI Bank sont des faits connus de L'IGF dont le rapport avait déjà été transmis par elle à la justice Congolaise pour engager des poursuites depuis le mois de mai 2021 ».

Cris Lumbu

1 thought on “Congo Hold-up :le gouvernement met la pression sur le clan Kabila

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *