Conflits RDC-Zambie: Francine Muyumba recommande une diplomatie "agressive" auprès de la SADC",

La sénatrice Francine Muyumba

Alors qu'en date du 27 juillet dernier , la RDC a annoncé la reprise de ses droits sur les localités de Kalumbamba et Kibanga , occupées depuis mars dernier par l’armée zambienne.

Les autorités locales font toujours état de la présence de troupes zambiennes. Elles n’auraient pas, selon les témoignages de l'administrateur du territoire de Moba dans la province du Tanganyika, quitté le sol congolais mais replié de 3 kilomètres.

"Les militaires zambiens ne sont pas rentrés chez eux. Ils se sont repliés de 3 kilomètres. Ils n'ont pas quitté le sol Congolais" , alerte l'administrateur du territoire de Moba.

Face à cette alerte, la Sénatrice Francine Muyumba, attend de la RDC une diplomatie agressive auprès de la Communauté des États d'Afrique australe (SADC) afin que la RDC soit rétablie dans ses droits.

"La présence des troupes zambiennes sur notre territoire est de nouveau confirmé par les autorités locales.
Maintenant que nos inquiétudes ne peuvent plus faire l’objet d’une contestation vide d’arguments de la part des communicants de nos institutions, nous attendons du gouvernement congolais une diplomatie agressive auprès de la SADC, afin d'obtenir, après les enquêtes des experts, une décision en faveur de la RDC." Et de poursuivre :

" Le Congo ne doit céder à aucun marchandage de son intégrité territoriale." a réagit l'ex présidente de l'Union panafricaine de la jeunesse.

Déjà le 5 août dernier, la sénatrice Francine Muyumba révélait que, par un communiqué de la SADC publié le 27 juillet 2020 sur son site internet, cette organisation sous régionale renseigne qu’elle ne s'était pas encore prononcée en faveur de la RDC.

Ceci en contradiction avec le ministre de la communication Jolino Makelele, lors d'une conférence de presse tenue en date du 07 août 2020, en affirmant que les troupes zambiennes avaient bel et bien quitté le sol congolais.

D'après le gouvernement congolais c'est à partir du 30 juillet au 4 août 2020 que les troupes zambiennes ont quitté le territoire congolais.

Joël Mesa Nzuzi