Commerce : Kinshasa abrite l’Assemblée générale de l’U.A en novembre prochain (officiel)

Vue de la ville de Kinshasa. Ph. Tiers

Le premier ministre de la République Démocratique du Congo, Jean-Michel Sama Lukonde a précisé ce vendredi 16 juillet à Kinshasa, la 12ème réunion du conseil des ministres.

Dans son traditionnel compte-rendu, le porte-parole du Gouvernement Congolais, Patrick Muyaya a fait part de plusieurs points évoqués dont le dossier lié à la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine (ZLECAf).

“Le Ministre du Commerce Extérieur a porté à la connaissance du Conseil des Ministres les diligences entreprises et à entreprendre conformément aux recommandations de ces assises ministérielles de la ZLECAf”, fait-il remarquer avant de préciser “qu’en ce qui concerne l’état d’avancement des négociations sur les règles d’origine, il a fait état des avancées significatives mais aussi des positions de compromis en termes de
60% de valeur des matières non originaires sur quelques produits”.

Selon Patrick Muyaya, Jean-Lucien Bussa “a informé le Conseil de la demande faite par le Secrétaire Général de la ZLECAf au Président de la République, en sa qualité de Président en exercice de l’Union Africaine, de s’impliquer personnellement en vue de convaincre les Ministres du Commerce Extérieur à privilégier d’abord l’intérêt commun donnant la possibilité à l’opérationnalisation des échanges intra-africains telle que décidée par les Chefs d’Etats et de Gouvernements”.

Lors de cette réunion gouvernementale sous la présidence du premier ministre, le numéro un du commerce extérieur congolais a aussi annoncé la tenue “de l’Assemblée Générale de l’Union Africaine au mois de novembre 2021, en présentiel, à Kinshasa afin que le Gouvernement s’implique pour la réussite de ce Sommet”.

Le ministre de la communication et médias congolais est également revenu sur dossier du “démantèlement tarifaire tel que décidé par le Conseil des Ministres du Commerce de la ZLECAf”. Il a, au cours de ce compte-rendu révélé que “la Session de la Commission tarifaire a donné lieu à l’approbation du Projet du Tarif douanier démantelé de la ZLECAf Système Harmonisé (SH) 2017 en vue de l’adapter aux exigences des échanges commerciaux intra-africains” en soulignant que “ce tarif douanier démantelé sera bientôt soumis au Gouvernement pour adoption avant
qu’il ne soit envoyé à l’Assemblée Nationale. Et c’est après que la RDC notifiera ces listes
tarifaires au Secrétariat de la ZLECAf”.

“En ce qui concerne l’état d’avancement des négociations sur les règles d’origine, il a
fait état des avancées significatives mais aussi des positions de compromis en termes de 60% de valeur des matières non originaires sur quelques produits. Il a informé le Conseil de la demande faite par le Secrétaire Général de la ZLECAf au Président de la République, en sa qualité de Président en exercice de l’Union Africaine, de s’impliquer personnellement en vue de convaincre les Ministres du Commerce Extérieur àprivilégier d’abord l’intérêt commun donnant possibilité à l’opérationnalisation des
échanges intra-africains telle que décidée par les Chefs d’Etats et des Gouvernements.
Le Conseil a été également saisi de la tenue de l’Assemblée Générale de l’Union Africaine
au mois de novembre 2021, en présentiel, à Kinshasa afin que le Gouvernement s’implique
pour la réussite de ce Sommet.

Quant au démantèlement tarifaire tel que décidé par le Conseil des Ministres du
Commerce de la ZLECAf, la récente tenue de la Session de la Commission tarifaire a donné
lieu à l’approbation du Projet du Tarif douanier démantelé de la ZLECAf Système Harmonisé (SH) 2017 en vue de l’adapter aux exigences des échanges commerciaux intra-africains.

Ce Tarif douanier démantelé sera bientôt soumis au Gouvernement pour adoption avant
qu’il ne soit envoyé à l’Assemblée Nationale. Et c’est après que la RDC notifiera ces listes
tarifaires au Secrétariat de la ZLECAf”.

Concernant toujours ce secteur du commerce extérieur, la deuxième édition de la Foire intra-africaine (IATF), Jean-Lucien Bussa a plaidé pour la mise en place “des Comités nationaux d’organisation de l’édition 2021, la mobilisation des acteurs des secteurs public et privé ; la soumission des listes d’opportunités prioritaires en matière de commerce et d’investissement ; l’inscription de ladite Foire
comme un élément permanent dans le calendrier des événements clés de promotions du Commerce et de l’investissement de chaque pays”.

Il faut rappeler que ce compte-rendu consulté par election-net.com fait savoir qu’un dossier complet est en préparation en vue de sa soumission au ministère du budget pour exécution.

José-Junior Owawa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *