Coalition FCC- CACH: l' Assadho exige la publication de l'accord signé entre les deux parties.

Alors que l'opinion reste encore suspendue dans l'attente de la mise en place des nouvelles institutions issues des élections du 30 décembre dernier, les voix s'élèvent pour dénoncer

« l'accord politique ou de gouvernance» qui aurait été conclu entre le Front Commun pour le Congo de l'ancien président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila et le Cap pour le Changement de son successeur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Dans ses traditionnelles tribunes dont une copie est parvenue à Election-net.com, l'avocat Jean-Claude Katende également président de la plateforme de la société civile congolaise spécialisée dans la défense des droits humains exige, du Chef de l'État, la publication des conclusions de l'accord signé entre lui et son prédécesseur. En outre, il met en garde quand aux conséquences de la non divulgation de ce document. Ci-dessous, l'intégralité de la tribune.

YA Tshitshi wa Mulumba, il nous manque. En visionnaire, en 1997, il avait dit à Mze Laurent Désiré Kabila qu'il était prisonnier des rwandais.  Mze lui dira qu'il n' y avait pas de rwandais dans les rangs de l'Afdl. Il lui demandera de rendre public l'accord qu'il avait passé avec les rwandais et d'y renoncer. Mze dira qu'il n y avait pas d'accord. La suite est connue. Quand Mze se décide de chasser les rwandais, une autre guerre avait éclaté et on en prendra qu'il y avait les accords de Lemera que Mze ne respectait plus.  Plus tard, c'était la mort du Mze.

Est ce que l'histoire se répète sous nos yeux sous une autre forme et avec des acteurs congolais?  Je dis oui.   Comme Si Ya Tshitshi était là, nous disons au Président. Félix  montre l'accord passé avec l'ancien Président Kabila.  Les uns  gardent le silence et les autres disent qu'il n 'y a pas d'accord.

Nous gardons aussi le silence, mais sachons que tout accord passé à l'insu du peuple finit par se retourner contre une des parties comme les accords de Lemera s'étaient retournés contre Mze. Et les congolais continuent à en payer un fort prix aujourd'hui.

Que personne ne demande le secours du peuple quand l'accord se retournera contre lui.

Tout accord caché est dangereux.

Le 23 avril 2019

Me Jean Claude Katende

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *