Climat : 400 jets privés transportant des présidents et chefs d’entreprise à la COP26 rejetteront 13 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère

Le président nigérian Muhammadu Buhari le 24/9/2015/ICE/BJO/NAN.

Alors que des centaines de jets privés transportent des dirigeants mondiaux et des dirigeants d’entreprise vers le sommet sur le climat COP26 des Nations Unies à Glasgow, en Écosse, les écologistes s’insurgent contre les dommages environnementaux causés par le voyage.

Selon le Daily Mail, le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, « a pris la tête d’un défilé de 400 jets privés à l’occasion de la COP26 », qui comprend le prince Albert de Monaco, des tonnes d’autres membres de la famille royale et des dizaines de PDG « verts », créant ainsi un gigantesque embouteillage qui a obligé les avions vides à se rendre à 50 km de là, à Prestwick « toute proche », pour trouver un parking.

Le président américain Joe Biden, ainsi que les dirigeants du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Inde, d’Israël et du Japon, se sont tous rendus au symposium sur la crise climatique en jet privé, selon le Daily Mail. 

Dimanche, le magazine a constaté qu’au moins 52 jets privés avaient atterri à Glasgow, tandis que les estimations évaluent à 400 le nombre total de vols pour la conférence. Selon des prévisions prudentes, la flotte de jets privés arrivant pour la COP26 rejettera au total 13 000 tonnes de dioxyde de carbone, soit l’équivalent de la quantité consommée par plus de 1 600 Britanniques en un an.

Le Prince Charles était parmi ceux qui voyageaient en avion non commercial depuis le G20 à Rome, peut révéler MailOnline. Les enregistrements de vol suggèrent que l’avion était un jet MOD. –Daily Mail

En Afrique, le président nigérian Muhammadu Buhari a également débarqué de son jet privé de l'armée de l'air nigériane à Glasgow.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *