C’est bientôt une réalité : Internet gratuit à Kinshasa

Photo ENET

Dans le cadre du projet de Registre des appareils mobiles (RAM), l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo (ARPTC) s’apprête à offrir à la population congolaise des zones d’internet gratuit, comme c’est le cas à l’aéroport international de N’Djili et de Goma.

Dans le souci d'aider la population congolaise, Christian Katende, président de l'ARPTC, avait laissé entendre qu’ils ont ciblé le site de l’aéroport de N’djili, tout d’abord pour permettre aux voyageurs de l’étranger et ceux des provinces d’être en communication avec leurs proches.

Après l’Aéroport international de N’djili, l’ARTPC, grâce aux redevances RAM, compte bientôt aussi installer le Wifi gratuit au marché central de Kinshasa « Zando », à la Gare centrale dans les universités et autres espaces publics.

''[...] il y aura des sites qui seront plus urgents que les autres comme, par exemple l’aéroport de Ndjili, et d’ici la fin du mois, nous avons pensé nécessairement à certaines places où les gens aiment se détendre, à la Gare centrale par exemple et puis dans les provinces. Il y a ainsi toute une série de sites intéressants que nous pourrions aider à offrir un accès au numérique qui soit stable, de qualité, permanent, et on veut créer ainsi une habitude d’utiliser le numérique, vu tout ce que le numérique apporte aujourd’hui », indiquait en janvier dernier le Directeur général Katende.

A travers le wifi gratuit, Christian Katende a expliqué que le gouvernement congolais veut installer « l'habitude d’utiliser le numérique, vu tout ce que le numérique apporte aujourd’hui ». Dans son étude de 2016 « Enabling digital development : How the internet promotes development », la Banque mondiale indiquait « qu’Internet promets l’inclusion, l’efficacité et l’innovation ». La fourniture d’un accès à Internet gratuit aux populations congolaises devrait contribuer entre autres à l’amélioration de la bonne gouvernance, des conditions de vie et de l’entrepreneuriat.