Ce que révèle le rapport de l'ONU sur le trafic d’armes et de munitions entre la RDC et la Centrafrique

Photographies de lance-grenades amovibles fourni au Groupe d’experts sur la RCA par un trafiquant d’armes de l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC) qui a déclaré avoir acheté le matériel en avril 2019 pour utilisation par les combattants UPC.

L'évolution de l'enquête sur la saisie d’armes et munitions à Gbadolite et Kinshasa en partance vers différentes localités dans la Préfecture de la Basse-Kotto en République centrafricaine suscitent des inquiétudes auprès du groupe d'experts de l'ONU sur la RDC. Ces derniers sonnent l’alarme.

Dans ce rapport des experts de l'ONU datée du 23 décembre 2020, dont ELECTION-NET. COM s'en ai procuré une copie, des membres de la société civile et un trafiquant d’armes ont informé le Groupe sur la saisie d’armes de guerre les 28 et 30 avril 2020 à l’aéroport de Gbadolite, dans la province du Nord-Ubangi. Cependant, depuis ces révélations, le Groupe d’experts a demandé avec insistance des informations complémentaires aux autorités congolaises afin d’affirmer ou infirmer le dire du gouverneur de la province du Nord-Ubangi qui aurait établi une connexion entre la saisie et un réseau transfrontalier criminel opérant pour la déstabilisation du pays voisin, en occurrence la République centrafricaine, malheureusement, le flou artistique qui règne autour de cette affaire ne l'a pas permis d'avoir accès aux détails afin d'établir cette connexion évoquée par le gouverneur.

Selon les experts, au moment de la rédaction de leur note, il n'avait toujours reçu aucune réponse de suite à leur demande auprès des autorités congolaises. Toutefois, Ils affirment qu'avec la saisie d'armes en octobre 2019 et en avril 2020 à et Gbadolite respectivement, tout porte à croire que ''des réseaux de trafic nationaux poursuivaient leurs activités, parfois même au niveau transfrontalier ''indique lesdits rapport.

Par ailleurs, au Sud Ubangi, une autre province de la République Démocratique du Congo, le groupe d'expert révèle un autre cas de trafic qui n'a toujours pas été déféré au Procureur Militaire de Gemena en ce jour depuis la dernière sortie du Gouverneur de province, réfutant les allégations soulevées par quatre députés nationaux dans une lettre du 23 Octobre 2020 selon lesquelles les commanditaires de trafic d'armes auraient comme objectif de créer le chaos et des conflits intercommunautaires dans la province du Sud-Ubangi.

Jusqu'à présent, tous ignorent la nature des munitions qui ont été appréhendées, où elles circulent exactement et en quelle quantité.

Il sied de rappeler un cargo, affrété par Serve Air Cargo65, au compte de Clauga aviation avait atterri à l'aéroport international de Gbadolite, Chef lieu du Nord-Ubangi. À son bord, trois lots de munitions transportait par une femme identifiée comme Florence Yabamongo Yasamba qui finira par être arrêtée le 28 avril 2020.

Nelly