Butembo: Tout savoir sur le quotidien des habitants de Ruenda victimes de la spoliation.

Les propriétaires de plus de 45 ménages restent sans abris après la démolition des leurs maisons par la police sur ordre du parquet de la ville de Butembo le samedi 18 janvier dans la cellule Mutitirio au quartier Ruenda en commune Bulengera de Butembo.

Cela fait exactement six jours que la population passe des nuits à la belle étoile.

«Ces victimes» ont créé des petits cercles dans le quartier de Ruenda où ils se réunissent chaque nuit au tour des pneus qui brûlent.

Jules Basawala, l'une des victimes du conflit se démuni.

“On a arraché les tôles de ma maison, j'avais des chaises à l'intérieur, tous ont été cassées avant d'être mises au feu. On passe la nuit chaque jour à la belle étoile. Papa, maman et enfants sans distinction aucune.

Quand il pleut, on est exposé à la pluie, on ne sait à quel saint se vouer, mes habits, la valise de ma femme et la mienne restent sans trace pour l'instant tel que tu me vois, je suis tel que on m'avait rencontré le samedi chez moi”, a-t-il déclaré à election-net.com.

Ces sans abris demandent à la justice de faire son travail. Ils accusent également le procureur de complicité dans cette affaire ainsi que le commandant de la pnc ville de Butembo.

Depuis Butembo Lyriciste Fabrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *