Bukavu/Covid-19: La société civile opposée au confinement et au couvre-feu dans la commune d'Ibanda

Place de l'indépendance à Bukavu ©Photo de tiers

Après l'annonce par le Gouverneur de la province du Sud-Kivu d'une série des mesures pour faire face à la pandémie du Coronavirus, certaines organisations de la société réunies au sein de l’observatoire Citoyen Covid-19 trouvent certaines de ces mesures ''irréalistes, inopportunes'' et difficiles d’être appliquées sans engendrer des problèmes en lieu et place des solutions.

Ces structures citent notamment le confinement total de la commune d’Ibanda pendant trois jours à partir du 01 juin 2020 et le couvre-feu trois jours plus tard.Dans son communiqué de presse de ce samedi 30 mai 2020 dont ection-net.com s'est procurée une copie, l'observatoire Citoyen Covid-19 estime que chaque ville et province ayant ses propres réalités, le Gouvernement provincial du Sud-Kivu ferait œuvre utile en développant des stratégies et approches holistiques et propres aux réalités de la Province.

''Un confinement total et un couvre-feu exigent non seulement des moyens colossaux mais aussi, oblige à l’Etat d’assurer une prise en charge efficace de ses citoyens, particulièrement les plus démunis qui ne sauraient pas tenir même un seul jour sans travailler, car vivant au taux du jour.

L'observatoire Citoyen Covid-19 trouve peu élégants les propos du ministre provincial de l’intérieur aux allures dictatoriales et manquant du respect et considération à ses administrés.

Ces organisations de la société civile continuent à insister pour que le combat contre cette redoutable pandémie soit une affaire de tous et non l’apanage des seules autorités politico-administratives.

Tout en exigeant également la redevabilité et la transparence dans la gestion de tous les fonds reçus dans ce cadre, l'observatoire citoyen Covid-19 s’inquiète de voir que même les différentes commissions mises en place par le Gouverneur de Province dans ce qui est censé être comité multi sectoriel de riposte ne sont pas suffisamment responsabilisées et ne sont même pas consultées avant la prise de telle ou telle autre mesure.

''Ceci a pour conséquence, des mesures impopulaires, moins pratiques et ayant trop peu de chance d’être suivies''

Par ailleurs, l'observatoire Citoyen Covid-19 recommandant vivement à la population de porter les masques et condamne les ''dérapages'' observés ces 48 dernières heures dans le chef de certains éléments de la Police Nationale Congolaise et d’autres services de sécurité chargés de faire appliquer cette mesure ''si bénéfique à toute la communauté et qui trouvent l’occasion de rançonner et violenter les citoyens''

Il sied de dire que le Gouverneur Théo Ngwabije Kasi, dans un point de presse tenu mercredi 27 Mai à son cabinet de travail, la veille de l'annonce de l'INRB de 12 nouveaux cas confirmés positifs, a pris certaines mesures pour limiter la propagation de la pandémie.

La province du Sud-Kivu compte à ce jour, 28 cas confirmés positifs.

Héritier Bashige depuis Bukavu