Brève interpellation de Mende:Mabunda recommande des sanctions contre les auteurs

La présidente de l'Assemblée Nationale de la RDC , Jeannine Mabunda, recommande des sanctions à l’endroit des auteurs de l’interpellation brutale de l'ex ministre de communication et des médias aujourd'hui député national, pour Jeannine Mabunda ces derniers n’ont pas respecté les immunités parlementaires du député Lambert Mende , pourtant garanties par les articles 107 de la constitution et 101 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Cette recommandation est faite deux jours après une interpellation musculeuse à Lodja de l'ancien porte-parole du gouvernement, par des autorités locales sous ordre de la haute hiérarchie à Kinshasa la présidente de la chambre basse dit avoir saisi les autorités compétentes pour sanctionner les auteurs impliqués dans cette situation.

«Notre bureau a saisi le gouvernement et les autres autorités compétentes pour que les auteurs de ces actes répréhensibles soient sanctionnés» a-t-elle déclaré lundi au cours d'une séance plénière à l'Assemblée Nationale .

Jeannine Mabunda a rassuré aux députés avoir déjà convoqué le vice-premier ministre chargé de l’Intérieur pour des explications sur cette affaire.
« Nous avons aussi été informés au cours de notre entretien avec le ministre de l’Intérieur que la hiérarchie de la police a sanctionné certains des éléments de sécurité ayant été impliqués dans cette affaire.

Le bureau veillera qu’à l’avenir les actes
posés par les autorités judiciaires ainsi que la PNC ne portent aucunement atteinte aux immunités accordées aux députés nationaux par la constitution et par le règlement intérieur », a expliqué la présidente de l'Assemblée Nationale.

Pour rappel, le député national et candidat au poste de gouverneur dans la province du Sankuru,  Lambert Mende Omalanga a été brutalement interpellé dimanche dernier à son domicile par des agents de la police et de la police militaire dans une affaire de trafic de diamant.