Bleusaille à Kisangani : la police interpelle plusieurs étudiants

Fin ce jeudi 10 septembre de la session des EXETATS

Fin ce jeudi 10 septembre de la session de l'Examen d’Etat édition 2020 sur toute l'étendue de la République Démocratique du Congo.

À Kisangani, (Tshopo) plusieurs actes de barbarie et violence perpétrés par certains étudiants ont été observés dans plusieurs centres d’Examens d’Etat, une pratique pourtant prohibée.

Ces jeunes ont attaqué violemment ces élèves finalistes, des uniformes déchirés, des stylos ravis et plusieurs autres effets personnels arrachés.

Informée de la situation, les éléments de la police nationale congolaise sont intervenus pour rétablir l'ordre en tirant des gaz lacrymogènes et procédant ainsi à des interpellations de certains jeunes mais aussi d'autres élèves finalistes trouvés sur le lieu. 

Notons cependant que des scènes de liesse ont également été observées. Plusieurs élèves finalistes  sont descendus dans la rue pour manifester leur joie de finir les épreuves de l'examen. 

Rappelons que, 26.783 élèves finalistes du secondaire ont pris part depuis le lundi 31 août 2020 aux épreuves combinées hors session et session ordinaire de l’examen d’État dans l’ensemble de la province de la Tshopo. 

 Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani