Beyrouth : sous la pression de la rue, le premier ministre libanais annonce la démission de son gouvernement

premier ministre libanais Hassan Diab. Ph Tiers

La pression étant forte, le premier ministre libanais Hassan Diab a annoncé lundi soir la démission de son gouvernement, à la suite des explosions meurtrières survenues mardi dernier au port de Beyrouth.  Il reste néanmoins le Premier ministre par intérim, jusqu'à la formation d'un nouveau gouvernement.

Lire aussi:Urgent/Liban: Un état d’urgence déclaré pour deux semaines

Lors de son allocution de ce soir, Diab a fustigé la «corruption» ayant conduit selon lui le pays à «ce séisme qui a frappé le pays, avec toutes ses conséquences humanitaires, sociales et économiques». «La catastrophe qui a frappé les Libanais au cœur (..) est arrivée à cause de la corruption endémique en politique, dans l'administration et dans l'Etat», a dit le Premier ministre.

Lire aussi:Des explosions à Beyrouth : 73 morts et des milliers de blessés

Pour rappel, le week-end dernier avait été marqué par de violents heurts entre manifestants et les forces de l'ordre dans la capitale libanaise. L'objectif des manifestants était clair: la démission du gouvernement.

Rédaction