Beyrouth : le ministère de l’Industrie dénonce la vente à l'étranger de produits israéliens et turcs présentés comme libanais

Ph. D'illustration de quelques produits alimentaires en RDC.

Sur les emballages, des termes "fabriqué au Liban", "cuisiné au Liban" ou des slogans "En direct du Liban"... Et pourtant.

Le ministère de l’Industrie libanaise a dénoncé samedi 16 janvier le recours par la Turquie, Israël et d’autres pays à des labels libanais sur des produits alimentaires, indiquant qu’ils ont été fabriqués au Liban, afin de tromper les consommateurs sur les marchés étrangers.

Dans un communiqué publié à l’intention de la presse libanaise et des médias internationaux, parvenu à la Rédaction d'ELECTION-NET.COM à travers l'Orientdujour, le ministère de l’Industrie estime que « cette infraction est considérée comme de la fraude et du piratage, et constitue un crime contre la souveraineté, l’économie et l’industrie du Liban » écrit-il.

Avant de poursuivre : « Le ministère de l’Industrie travaille avec le ministère des Affaires étrangères pour charger les missions diplomatiques libanaises à l’étranger d’effectuer un suivi de cette question et de poursuivre en justice les personnes en infraction », indique le texte.

Par ailleurs, plusieurs photos de produits, comme l’houmous et la crème de sésame, dont les étiquettes montraient un cèdre ou des éléments rappelant le patrimoine libanais, mais portant la mention « fabriqué en Turquie ». Un scandale pour le libanais choqués par cette fraude organisée par la Turquie, l'Israel et d'autres pays.