Beni : Une nouvelle mesure sécuritaire prise en commune d'Oicha .

Les chefs d'avenues et cellules sont appelés à alerter la police en temps utile en cas de probable tenue d'une réunion non reconnue pas seulement par la police mais également par leurs notables .

Avec un ton autoritaire , le bourgmestre de la commune d'Oicha, chef-lieu du territoire de Beni a demandé le respect strict de la mesure qui intervient pour la lutte contre le mouvement insurrectionnel .

" A la jeunesse de se désolidariser de ces groupes parce qu'ils sont négatifs et nous ne voulons pas dire qu'ils sont nos ennemis mais les actes qu'ils sont entrain de poser ce sont vraiment des actes que nous ne pouvons pas tolérer , à partir de ces jeunes nous avons de révélations qu'il y a des réunions clandestines , nous sommes en train de demander à tous les habitants d'Oicha que ça soit dans une famille ou une association en tout cas toute réunion doit être signalée , toute assemblée doit nécessairement être aussi signalée ", a martelé Kikuku Nicolas .

Notons qu'il y a peu , la police était alertée pour un probable carrefour des jeunes au quartier Mbimbi dans la planification de l'attaque de l'État major PNC / Oicha qui ait descendue dans la rue sur le lieu avant d'arrêter les jeunes pour des raisons d'enquête rapporte la police qui dit avoir arrêtée plusieurs autres jeunes des différents coins de la commune pour la même raison d'enquête juste après l'attaque des positions militaires à Mabasele attribuée aux miliciens Mai-Mai dont la plupart sont les enfants du milieu .

La PNC territoire de Beni à Oicha appelle la population à la collaboration et à la désolidarisation avec les groupes négatifs. Elle indique que le dossier de personnes arrêtées est en instruction pour que les innocents soient relâchés sans conditions.

Enfin cette institution judiciaire, tout en condamnant l' alignement des enfants dans ces mouvements insurrectionnels , a appelé la police à rester au service de la population et non des ennemis.

Vagheni Vinywasiki depuis Beni-territoire .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *