Beni: Un élu du territoire soupçonne le détournement de la solde des militaires par la hiérarchie

Saidi Balikwisha, député provincial au Nord Kivu/ photo tiers

Ecouter cette information

La persistance des massacres dans la région de Beni, au Nord-Kivu est commentée différemment. Pendant que les uns avancent une infiltration au sein des FARDC, d’autres par contre évoquent une démotivation de militaires engagés dans la traque des groupes armés.

C’est le cas du député provincial Saidi Balikwisha qui, au cours d’une interview accordée à la presse ce mercredi 13 mai 2020, a précisé qu’il y a bel et bien un détournement des fonds alloués aux opérations militaires, situation à la base de la démotivation observée dans le camp de l’armée loyaliste.

Pour cet élu de Beni territoire, la justice ne doit pas rester passive face à cette situation. Il estime en effet que tous ceux qui sont impliqués dans ce détournement du solde des militaires doivent répondre de leurs actes. Car selon lui, ces deniers sont responsables de la recrudescence de l’insécurité dans cette partie du pays.

A lire aussi:  Beni: Une structure sanitaire ferme ses portes sous menace des miliciens maï-maï

”Nous étions à Beni dans le cadre de nos vacances parlementaires et avons constaté une sorte de désintéressement, une démotivation du côté de l’armée. Les alertes arrivent mais les militaires ne se mobilisent plus pour aller intervenir et après certaines questions, nous avons compris qu’il y aurait un détournement des fonds alloués aux opérations militaires”, a t-il indiqué à election-net.com

Par ailleurs, ce parlementaire a souligné que la prise en charge des militaires engagés dans les opérations à Beni n’a jamais été faite, chose qui ferait qu’une certaine défaite soit constatée.

”Vous pouvez arriver à une position militaire, ils vous disent qu’ils ont passé deux jours sans manger”, indique t-il.

”Nous supposons que le président de la République a la volonté de finir avec l’aventure de Beni mais parmi ses collaborateurs, il y aurait ceux là qui détournent les fonds alloués aux opérations militaires, les civils continuent à être tués”, déplore-t-il.

A lire aussi:  Butembo : Plus de 30 "bandits" présentés à la presse

Il a enfin invité le Gouverneur de la Province à intensifier des contacts avec la présidence dans le sens de trouver une lumière dans cette affaire afin que les coupables répondent de leurs actes tout en remerciant la population de Beni et environs qui, selon lui, s’acquitte de son devoir, celui de dénoncer à temps réel tous les mouvements suspects.

Rappelons que cette dénonciation de l’élu du territoire de Beni intervient au lendemain d’une nouvelle incursion des présumés rebelles ADF, signalée à Eringeti où 4 personnes ont été sauvagement tuées.

Prince Bagheni, à Goma