Beni: recrutement des enfants dans les groupes armés, une épidémie

Dans une déclaration rendue publique ce mercredi 12 février 2020, le Parlement des enfants de Beni appelle les humanitaires à considérer le recrutement des enfants dans les groupes armés comme une ” épidémie”.

Cette structure souligne que ce phénomène devrait aussi intéresser les humanitaires au même titre que la maladie à virus Ebola.

“Actuellement, l’utilisation des enfants évolue même dans la ville. Nous l’avons assisté la fois passée à la prise de drogue dans les manifestations publiques afin que les balles n’atteignent personne”, indique Katya Muhiwa, président du Parlement d’enfants de Beni à élection-net.com.

Pour rappel, plusieurs dizaines d’enfants ont été réinsérés dans la communauté par la Monusco il y a peu à Kalunguta. Ils étaient enrôlés dans les groupes de Maï-Maï. Heureusement, ces groupes se sont déjà rendus aux FARDC.

Dieubon Mughenze depuis Beni