Beni: Mwenda se vide complètement de ses habitants au lendemain d'une attaque des présumés ADF

Illustration Cité de Beni/ Photo des tiers

Au lendemain d'une attaque sanglante des présumés ADF à Mwenda en secteur Ruwenzori dans le territoire de Beni, le village se vide de ses habitants. Un déplacement massif de la population s'observe depuis dimanche dernier.

Dans son bulletin d'information, le centre d’études pour la promotion de la paix et les droits de l'homme (CEPADHO) indique que pour le moment le village est déserté après la mort de 8 civils la nuit du samedi au dimanche dernier.

"A la suite de ce massacre, le village de Mwenda est complètement vidé de ses habitants. Nombreux sont ceux qui affluent à Mutwanga, Bulongo et environs, craignant pour leur sécurité",peut on lire dans ce document consulté par election-net.com.

Par ailleurs, le CEPADHO indique avoir "documenté jusqu'ici au moins 770 civils, ceux qui ont été massacrés par les ADF depuis le lancement contre eux des opérations de grande envergure par les FARDC le 30 octobre 2019. Seulement 16 ont été massacrés dans l'espace de 3 jours le week-end dernier".

Face à cette situation, "Le CEPADHO considère que la menace ADF/MTM reste encore de très grande ampleur. Ce qui nécessite une mobilisation de toutes les institutions de la République pour l'endiguer".

Dieubon Mughenze depuis Beni