Beni-Massacres: Celestin Mbala échange avec la population locale !

Celestin Mbala. Ph tiers

Le chef d'État-major général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, FARDC vient d'entamer des discussions avec les couches diverses de la population de la ville de Beni sur la situation sécuritaire dans la région.

Arrivé en début de la semaine aux côtés du Vice-premier, Ministre en charge de l'Intérieur Gilbert Kankonde, Celestin Mbala a pour mission, de tenter de restaurer la paix dans cette partie de la République Démocratique du Congo.

Secouée par des massacres de civils depuis plusieurs mois, la région de Béni devient depuis, le centre névralgique de la stratégie militaire congolaise avec autant d'opérations sur terrain.

Arrivé au pouvoir le 24 janvier dernier, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait juré de pacifier l'Est du pays même au pris de sa vie.

Depuis octobre, l'homme a doublé les effectifs de l'armée et des services d'intelligence dans la zone dans le cadre d'une opération d'envergure visant à neutraliser les groupes armés.

Alors que l'offensive est encours, les rebelles présumés des Adf, accusés d'être à la base de tueries de la population ont multiplié des attaques ciblées dans la région provocant la colère de la population.

Depuis deux semaines, ils ont des milliers, ces jeunes du Nord-Kivu à manifester pour réclamer le départ de la Monusco.

La mission onusienne dans le pays, (environs 17 mille hommes) est jugée inefficace et parfois complice pour neutraliser les groupes armés qui écument cette partie du Congo.

Pour calmer la tension, le Chef de l'État congolais a décidé d'associer les casques bleus, jusque-là réservés, pour traquer les forces négatives opérationnelles dans la région.

Selon les informations recueillies par afriquinfo.com, une autre délégation composée des principaux officiers de renseignements militaires devra arrivée à Béni pour tenter d'élucider l'énigme sécuritaire de l'Est du pays.

José-Junior Owawa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *