Beni : Les esprits surchauffés après l'attaque sanglante des rebelles ADF

Des barricades érigées sur une avenue de Beni/ Images ENET Dieubon M.

Les esprits sont surchauffés au quartier Rwangoma, en commune Beu dans la ville de Beni au Nord-Kivu après l'attaque sanglante, la nuit du mercredi à ce jeudi 1 juillet 2021, attribuée aux rebelles ADF.

Le reporter d'election-net.com a fait la ronde des rues et ruelles de la place. Alors qu'il s'approchait près de l'institut supérieur appelé (ISDR), il s'est croisé à une foule immense. Des jeunes et vieux transportaient sur un brancard un corps d'une victime tuée par les rebelles ADF.

En colère, la foule scandait des chansons décriant l'insécurité grandissante caractérisée par l'activisme des rebelles ADF. Dans la foulée, on pouvait apercevoir des personnes pieds nus, symbole du désespoir.

Un peu plus, en bas de l'église de la communauté batiste au centre de l'Afrique(CBCA, paroisse de Rwangoma) où les rebelles ADF ont surgi, c'est une déception totale. Les habitants venus de tous les coins arrivent sur place afin de regarder le sang sur le sol.

Des barricades sont érigées çà et là, alors que le feu est allumé dans différents carrefours. Interrogés par election-net.com, certains habitants ont affirmé qu'il "est incompréhensible que les assaillants agissent en pleine ville".

Il sied de souligner que les rebelles ADF ont tué une dizaine de civils lors de cette incursion lors de cette incursion. Si certains civils demeurent introuvables, des boutiques ont été incendiées et des biens emportés.

Dieubon Mughenze depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *